Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'allègement des sanctions peut-il sauver l'économie iranienne ?

© AFP

Vidéo par Axelle SIMON

Texte par Gaëlle LE ROUX

Dernière modification : 25/11/2013

L’accord sur le nucléaire iranien, conclu dimanche, prévoit un allègement partiel et temporaire des sanctions qui pèsent sur le pays. Ce qui pourrait aider Téhéran à redonner du souffle à son économie exsangue.

Un grand bol d’air frais. C'est ce qu'inspire l’allègement partiel des sanctions internationales contre l’Iran, décidé dimanche 24 novembre lors des négociations de Genève. Cette mesure devrait considérablement soulager les Iraniens. Ils pâtissent depuis plus de 30 ans de lourdes restrictions économiques et d’une pénurie de produits d'importation.

"Les premiers effets ressentis seront évidemment d’ordre psychologique", a expliqué, sur l’antenne de FRANCE 24, Mohammad Davari, le correspondant de l’AFP à Téhéran. "Les gens attendent un allègement des sanctions depuis plusieurs années, poursuit-il. Ils se battent au quotidien contre l’augmentation des prix et toutes les autres conséquences qu’ont les sanctions internationales sur l’économie iranienne".

Pour Michael Brooks, un politologue américain, animateur pour la radio politique Majority Report, les grandes puissances sont arrivées en position de force à Genève, tant la population iranienne étouffe sous le coup des sanctions "impitoyables et extrêmement larges", imposées notamment par les États-Unis. "Les Iraniens ont besoin de faire décoller leur économie, affirme-t-il. C’est le travail de Rohani [le président iranien, NDLR], et c’est la raison pour laquelle nous nous sommes retrouvés à Genève".

L'Iran en récession depuis deux ans


Les statistiques publiées par le Fonds monétaire international en disent long sur l’état catastrophique de l’économie iranienne. L’année dernière, les exportations ont chuté de 28 % et les importations de 20 %. Le pays est plongé dans la récession depuis maintenant deux ans. La croissance, qui caracolait au-delà des 8 % en 2002 et 2003 a sombré à -1,8 % en 2012, et -1,4 % en 2013, au terme d’une décennie de restrictions économiques imposées par les États-Unis, l’Union européenne et le Conseil de sécurité de l’ONU.

L’accord sur le nucléaire devrait donc changer la donne et permettre de desserrer le nœud coulant qui asphyxie aujourd’hui l’économie iranienne. Saïd Leylaz, un analyste politique et économique basé à Téhéran, a assuré sur l’antenne de FRANCE 24 que les liquidités disponibles en Iran devraient augmenter de "50 à 100 %" après l’allègement des sanctions.

"L’industrie automobile et pétrochimique sont primordiales pour l’économie de l’Iran. L’allègement des sanctions dans ces secteurs signifie que la situation financière et économique devrait rapidement s’améliorer dans le pays. L’inflation notamment, qui pèse particulièrement sur les populations pauvres, devrait nettement diminuer", estime l’économiste.

Pour le journaliste Mohammad Davari, les six prochains mois donneront l’occasion aux autorités iraniennes d’injecter des milliards de dollars dans l'économie chancelante du pays. "Mais à plus long terme, les Iraniens se demandent si l’accord de Genève se pérennisera et si toutes les sanctions seront un jour définitivement levées. C’est la question que se posent aujourd’hui de nombreux Iraniens".
 

Première publication : 24/11/2013

  • DIPLOMATIE

    Les principaux points de l’accord sur le nucléaire iranien

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : accord historique à Genève

    En savoir plus

  • CHRONOLOGIE

    Retour sur une décennie de crise avec l'Iran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)