Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiées syriennes en Jordanie : la menace Trump

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 25/11/2013

"La trahison d'Obama"

© France 24

Presse internationale, lundi 25 novembre 2013. Au menu de la revue de presse internationale, l’accord conclu ce week-end à Genève sur le nucléaire iranien.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de cette revue de presse internationale, l’accord de ce week-end sur le nucléaire iranien.
 
Je vous propose de commencer notre tournée avec The International New York Times, qui ne bondit pas de joie, c’est un euphémisme, en évoquant "une pause nucléaire, et toujours beaucoup de questions en suspens". "Les Etats-Unis doivent s’assurer d’une chose : parvenir à rassurer à la fois Israël et l’Arabie saoudite que l’Iran ne violera pas un éventuel accord final, et s’engager à ce qu’une éventuelle attaque contre l’un ou l’autre soit associée à une attaque contre les États-Unis eux-mêmes."
 
L’accord de ce week-end, conclu à la veille de Thanksgiving, a inspiré ce dessin au Guardian : Kerry, Obama et Rohani se rengorgent du compromis qui vient d’être trouvé. Qui sera dans l’histoire le dindon de la farce ? Dans un coin, Netanyahou observe la scène. Lui, en tout cas, a décidé de ne pas être de la fête.
 
Pour la grande majorité des médias américains, les grands perdants de l’accord conclu avec Téhéran sont… les Etats-Unis. Et c’est une opinion qu’on retrouve à gauche comme à droite - à gauche, The Daily Beast évoque un accord "dangereux" qui autorise l’Iran à continuer d’enrichir son uranium.
 
"L’Iran n’a pas pris l’engagement écrit de cesser d’enrichir son uranium, et a obtenu une levée des sanctions contre lui", écrit The Wall Street Journal. "On nous dit que ce qui n’est pas encore décidé de façon explicite le sera dans six mois, mais ce qui est bien plus probable c’est que cet accord crée un précédent qui va signifier, à terme, moins de sanctions de la part des Occidentaux, en échange de concessions minimes de la part des Iraniens."
 
Très remontés, les Israéliens évoquent une "erreur historique". Haaretz publie ce matin la tribune extrêmement virulente d’un journaliste new yorkais qui évoque dans ses colonnes une "trahison" de la part d’Obama et Kerry, qui s’étaient pourtant engagés à ce qu’ il "n’y ait plus jamais d’Holocauste dans l’Histoire". Avec l’accord de Genève, écrit ce journaliste, "les mollahs peuvent garder leurs crématoires en attente, en stand by". Obama dit depuis des années qu’il soutiendra Israël, mais la réalité est tout autre, écrit-il en substance, avant d’évoquer l’esprit de Munich et 1938. 
 
Haaretz publie également la tribune beaucoup plus conciliante d’un membre de la Brookings Institution, un think tank de Washington, d’obédience démocrate. Un édito qui explique que les "barrages rhétoriques" sont stériles et que la seule solution consiste bien à s’asseoir à la table des négociations pour s’assurer que l’Iran respecte ses engagements et n’aille pas plus loin dans le domaine nucléaire.
 
L’Iran, qui reste le principal allié du régime syrien. La Syrie, où plus de 11 000 enfants ont été tués depuis le début du conflit en 2011. Des chiffres que publie ce matin The Independent.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2017 Brexit

"Theresa, pas besoin de partir!"

Au menu de la revue de presse internationale de ce vendredi 23 juin, le sommet européen de Bruxelles, la colère des Afro-Américains face aux "bavures" policières et la naissance...

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Et si le Royaume-Uni restait..."

L’Europe et l’avenir de la Grande-Bretagne sont à la une de la presse française en ce vendredi 23 juin. Au menu également : le retour chez lui, à Pau, de François Bayrou après sa...

En savoir plus

22/06/2017 Obamacare

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

Dans cette revue de presse internationale du jeudi 22 juin : des indiscrétions sur le projet de réforme de santé aux États-Unis, le chapeau de la reine Élisabeth II est-il...

En savoir plus

22/06/2017 Remaniement ministériel

"Bayrou out : pas de quartiers"

La presse française s’intéresse évidemment en long et en large au remaniement ministériel intervenu hier en début de soirée. Pendant ce temps-là, la droite se déchire à...

En savoir plus

21/06/2017 Incendie

Fin des 3 jours de deuil national au Portugal

Dans cette revue de presse internationale : retour sur les terribles incendies au Portugal, les relations sino-américaines potentiellement affectées par la mort d'un étudiant...

En savoir plus