Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

Moyen-orient

Genève-II : la conférence de paix sur la Syrie fixée au 22 janvier

© AFP | Lakhdar Brahimi et John Kerry le 14 octobre 2013 à Londres

Vidéo par Gauthier RYBINSKI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/11/2013

La conférence de paix "Genève-II" sur la Syrie, que les États-Unis et la Russie tentent d'organiser depuis le mois de mai, se tiendra le 22 janvier, a annoncé l'ONU lundi. La liste des participants - et notamment l'Iran - reste inconnue.

La date est désormais connue : la conférence de paix sur la Syrie, dite de "Genève-II", aura lieu le 22 janvier, a annoncé lundi 25 novembre le porte-parole du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon. "Nous nous rendrons à Genève pour une mission d'espoir", a-t-il déclaré dans le communiqué. Il a par ailleurs affirmé s'attendre à ce que "tous les partenaires régionaux et internationaux démontrent leur soutien significatif à des négociations constructives".

On ignore en revanche quels seront les participants à cette conférence. Cette question divise les États-Unis et la Russie qui tentent d'organiser cet événement diplomatique

Ban Ki-moon : "Nous nous rendons à Genève pour une mission d'espoir"

depuis le mois de mai. On ne sait pas non plus si l'Iran sera représenté.

"Compréhension claire"

Le but de cette conférence est d'amener pour la première fois le gouvernement syrien du président Bachar al-Assad et l'opposition à la table des négociations, alors que la guerre civile, simple soulèvement au départ, dure depuis près de trois ans et déstabilise la région.

Il s'agira, le 22 janvier, de mettre en œuvre le communiqué de Genève du 30 juin 2012, qui prévoit l'établissement d'un gouvernement de transition ayant les pleins pouvoirs exécutifs, précise le communiqué.

Ban Ki-moon dit espérer que "les représentants syriens viendront à Genève avec une compréhension claire" de cet objectif et "avec l'intention sérieuse de mettre fin à une guerre qui déjà fait plus de 100 000 morts, jeté près de neuf millions de personnes hors de chez elles, produit un nombre incalculable de disparus et d'arrestations, déstabilisé la région et mis un fardeau inacceptable sur les voisins de la Syrie".

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi, a rencontré samedi à Genève le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. Le diplomate algérien devait ensuite voir le secrétaire d'État américain, John Kerry.

Ce lundi, Lakhdar Brahimi devait s'entretenir à Genève avec les vice-ministres russes des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov et Guennadi Gatilov, et avec la sous-secrétaire d'État américaine Wendy Sherman.

Avec dépêche REUTERS

Première publication : 25/11/2013

  • NUCLÉAIRE

    Iran : Israël dénonce le "mauvais accord" de Genève

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nucléaire iranien : accord historique à Genève

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Iran : reprise des négociations à Genève dans un climat tendu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)