Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

FRANCE

Moines de Tibéhirine : le juge français Marc Trévidic enfin reçu à Alger

© AFP

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 25/11/2013

Chargé du dossier de l'assassinat des moines français de Tibéhirine, en mai 1996, le juge d'instruction Marc Trévidic a confirmé à FRANCE 24 être arrivé lundi à Alger. L'occasion, peut-être, de relancer une enquête au point mort.

Chargé du dossier de l'assassinat des sept moines trappistes français de Tibéhirine, en mai 1996, le juge d'instruction au pôle antiterroriste du parquet de Paris Marc Trévidic est arrivé lundi 25 novembre à Alger. Une première pour le magistrat français, qui avait délivré une commission rogatoire internationale aux autorités algériennes en décembre 2011, ainsi qu'une bonne nouvelle pour les familles des victimes, qui réclament justice depuis plus de 17 ans.

Alors que l'enquête est au point mort, l’objectif du déplacement de Marc Trévidic consiste notamment à convaincre les autorités algériennes, lors d’une "réunion préparatoire", de répondre favorablement à sa demande d'exhumation des restes des religieux et de lui permettre d'auditionner une vingtaine de témoins.

Décapitations post-mortem? 

Le juge Trévidic, en charge de l'instruction depuis 2007, souhaite en effet procéder à une vingtaine d'interrogatoires mais aussi à l'autopsie des têtes retrouvées le 30 mai 1996 au bord d'une route de montagne, près de Médéa, au sud d’Alger. Seuls un examen médico-légal pourrait permettre de savoir si leur décapitation a eu lieu post-mortem.

Une information capitale, car 17 ans après les faits, la piste islamiste est largement remise en cause par le juge Trévidic. Malgré la revendication du Groupe islamique armé (GIA), l'enquête judiciaire favorise depuis 2009 la théorie de la bavure de l'armée algérienne.

D’après le témoignage du général François Buchwalter, ancien attaché de défense à l'ambassade de France à Alger, les moines ont été tués dans un raid d'hélicoptères militaires, tandis qu'ils se trouvaient dans ce qui semblait être un bivouac de djihadistes. Leur décapitation aurait donc lieu après la bavure, pour maquiller la réalité et imputer le crime aux islamistes.

Première publication : 25/11/2013

  • FRANCE - ALGÉRIE

    Moines de Tibéhirine : Alger donne son feu vert à la venue du juge Trévidic

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Les familles des moines de Tibéhirine réclament toujours justice

    En savoir plus

  • ALGÉRIE - REPORTAGE

    La seconde vie du monastère de Tibhirine

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)