Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris d'ici dimanche

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

FRANCE

Moines de Tibéhirine : le juge français Marc Trévidic enfin reçu à Alger

© AFP

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 25/11/2013

Chargé du dossier de l'assassinat des moines français de Tibéhirine, en mai 1996, le juge d'instruction Marc Trévidic a confirmé à FRANCE 24 être arrivé lundi à Alger. L'occasion, peut-être, de relancer une enquête au point mort.

Chargé du dossier de l'assassinat des sept moines trappistes français de Tibéhirine, en mai 1996, le juge d'instruction au pôle antiterroriste du parquet de Paris Marc Trévidic est arrivé lundi 25 novembre à Alger. Une première pour le magistrat français, qui avait délivré une commission rogatoire internationale aux autorités algériennes en décembre 2011, ainsi qu'une bonne nouvelle pour les familles des victimes, qui réclament justice depuis plus de 17 ans.

Alors que l'enquête est au point mort, l’objectif du déplacement de Marc Trévidic consiste notamment à convaincre les autorités algériennes, lors d’une "réunion préparatoire", de répondre favorablement à sa demande d'exhumation des restes des religieux et de lui permettre d'auditionner une vingtaine de témoins.

Décapitations post-mortem? 

Le juge Trévidic, en charge de l'instruction depuis 2007, souhaite en effet procéder à une vingtaine d'interrogatoires mais aussi à l'autopsie des têtes retrouvées le 30 mai 1996 au bord d'une route de montagne, près de Médéa, au sud d’Alger. Seuls un examen médico-légal pourrait permettre de savoir si leur décapitation a eu lieu post-mortem.

Une information capitale, car 17 ans après les faits, la piste islamiste est largement remise en cause par le juge Trévidic. Malgré la revendication du Groupe islamique armé (GIA), l'enquête judiciaire favorise depuis 2009 la théorie de la bavure de l'armée algérienne.

D’après le témoignage du général François Buchwalter, ancien attaché de défense à l'ambassade de France à Alger, les moines ont été tués dans un raid d'hélicoptères militaires, tandis qu'ils se trouvaient dans ce qui semblait être un bivouac de djihadistes. Leur décapitation aurait donc lieu après la bavure, pour maquiller la réalité et imputer le crime aux islamistes.

Première publication : 25/11/2013

  • FRANCE - ALGÉRIE

    Moines de Tibéhirine : Alger donne son feu vert à la venue du juge Trévidic

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Les familles des moines de Tibéhirine réclament toujours justice

    En savoir plus

  • ALGÉRIE - REPORTAGE

    La seconde vie du monastère de Tibhirine

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)