Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SPORT

EN IMAGES : les nouveaux maillots pour la Coupe du monde 2014

© Nike | Franck Ribéry, Raphaël Varane, Blaise Matuidi et Yohan Cabaye

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 25/11/2013

Les 32 équipes qualifiées pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil sont désormais connues et les équipementiers ont dévoilé ces derniers jours les maillots prévus pour l'occasion. Des maillots à découvrir dans notre diaporama.

L’équipementier américain Nike a dévoilé le 24 novembre le maillot que porteront les Brésiliens lors de la Coupe du monde 2014, avec les couleurs habituelles de la Seleção, le vert et le jaune.

Quelques jours plus tôt, le 19 novembre, c’est la France qui a pu découvrir la tenue que revêtiront les Bleus au Brésil. En effet, sitôt la qualification pour le Mondial acquise face à l'Ukraine, Nike a organisé directement dans les vestiaires du stade de France une séance photo. Franck Ribéry, Olivier Giroud, Raphaël Varane et Blaise Matuidi arborent fièrement le nouveau maillot bleu.

Nike a conçu à la fois un maillot de sport et un vêtement, destiné à être porté par tout le monde, en toute occasion. A condition tout de même d'en payer le prix, puisqu'il faudra en effet débourser 120 euros pour porter haut le maillot des Bleus ! Un prix élevé, mais pour la marque à la virgule, l’équipe de France est un enjeu majeur.

La France, championne du monde du sponsoring maillot

En 2008, l’entreprise américaine a décroché au nez et à la barbe d’Adidas le contrat d'équipement des Bleus pour la somme record de 42,6 millions par an de 2011 à 2018. Grâce à ce pactole, la France peut ainsi se targuer de dominer le classement des nations du foot les mieux soutenues par leur équipementier devant l’Angleterre (30 millions d'euros par an sur la période 2010-2018 versé par Nike) et l’Allemagne (26 millions d’euros par an versés par Adidas depuis 2008). Quant à l’Espagne championne du monde et double championne d’Europe, qui caracole en tête du classement Fifa, elle ne pointe qu’au cinquième rang avec 24 millions d’euros par an.

L'Espagne est pourtant l'équipe nationale dont le maillot se vend le mieux, selon le distributeur "World Soccer Shop", qui compte parmi les leaders mondiaux de la vente de maillots de spor. Dans son top 10 des maillots qui se sont le plus vendus en 2012, équipes nationales et de clubs confondues, on trouve cinq sélections nationales derrière le leader, le FC Barcelone. L’Espagne est la mieux placée (4e) devant l’Allemagne (5e), les États-Unis (7e), l’Italie (8e) et le Mexique (9e). Ce classement, effectué par une société nord-américaine, devrait toutefois fortement évoluer en fonction des performances des différentes équipes à la Coupe du monde 2014.

En images, voici les tuniques de plusieurs sélections qualifiées pour le prochain Mondial, avec notamment le maillot du Cameroun, du Brésil, de l’Argentine, du Ghana, de l’Espagne, de la Côte d’Ivoire ou encore celui de la France.

Première publication : 25/11/2013

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : à quoi peut s'attendre la France au Brésil ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : France, Portugal, Uruguay... Le point sur les derniers qualifiés

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Explosion de joie à Alger après la qualification des Fennecs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)