Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

FRANCE

Le Drian annonce l'envoi d'un millier de soldats français en Centrafrique

© Europe 1

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/11/2013

Le ministre français de la Défense a annoncé, mardi matin sur Europe 1, l'envoi d'environ un millier de soldat français en Centrafrique. Le volume exact des troupes se précisera après le vote d'une résolution du Conseil de sécurité.

Le ministre de la Défense a confirmé, mardi 26 novembre, le renforcement du dispositif militaire de la France en Centrafrique. Jean-Yves Le Drian a annoncé sur Europe 1 le déploiement d'environ "un millier de soldats" français en Centrafrique pour une durée de l'ordre de six mois, afin de rétablir l'ordre en appui d'une force africaine.
 
"La France appuiera cette mission africaine, de l'ordre d'un millier de soldats", a-t-il déclaré. "Nous le ferons en appui et non pas en entrée en premier, comme nous avons pu le faire pour le Mali, et pour une période brève, de l'ordre de six mois à peu près", a ajouté le ministre.
 
Lundi, le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye avait annoncé que 800 soldats français devraient venir prêter main forte aux 410 hommes actuellement sur place. Mais le ministère de la Défense, contacté par FRANCE 24, précise qu’il n’y a pas de chiffre exact arrêté par le Président de la République, François Hollande.
 
En Vidéo : Le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye
 
"Cela se décidera après le vote d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU qui devrait avoir lieu d’ici la mi-décembre", a  estimé un  porte-parole du ministère. Cette résolution pourrait être votée avant le sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique, organisée à Paris les 6 et 7 décembre.

Le contingent français, dont la mission se cantonne pour le moment à sécuriser l'aéroport de Bangui, sera chargé d'appuyer la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), la force de maintien de la paix de l'ONU qui doit prendre ce mois-ci le relais de la force de l'Afrique centrale en Centrafrique (Fomac).

"Extrêmement grave"
 
Jeudi, le président François Hollande avait déjà évoqué une augmentation "sensible" du contingent français en Centrafrique où, avait-il dit, la situation est "extrêmement grave", sans toutefois préciser l'ampleur du renfort envisagé ou un calendrier.
 
L'ONU, qui s'inquiète de la situation en Centrafrique, a entamé lundi des discussions consacrées à la crise, après l'appel de son secrétaire général Ban Ki-moon à envoyer 6 000 casques bleus. Paris et Washington pressent également la communauté internationale d'intervenir sans délai.
 
La Centrafrique est en proie aux violences depuis le renversement, le 24 mars dernier, du régime de François Bozizé par Michel Djotodia, chef de la coalition rebelle Séléka, devenu depuis président. Selon le département d'État américain, la violence a fait près de 400 000 déplacés dans le pays et 68 000 réfugiés dans les pays voisins.
 
Avec dépêches AFP et REUTERS

 

Première publication : 26/11/2013

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Centrafrique : le chef rebelle Kony est-il prêt à la reddition ?

    En savoir plus

  • COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

    Intervenir en Centrafrique "sera plus compliqué que l’opération Serval"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Laurent Fabius : la Centrafrique est "au bord du génocide"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)