Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

WHO'S NEXT le salon international du prêt-à-porter et des accessoires de mode présente les collections de l'été 2015.

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Françoise Degois, auteur de "Quelle histoire!"

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ceci est mon corps"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Boujnah, directeur banque et marché, France & Bénélux, Banco Santander

En savoir plus

SUR LE NET

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Compatriotes"

En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les séparatistes ukrainiens ont remis les boîtes noires à la Malaisie

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • "Quelle opération ciblée !", quand Kerry ironise sur les frappes israéliennes

    En savoir plus

  • Sous pression, Moscou dément avoir livré des missiles aux pro-russes

    En savoir plus

  • Les chrétiens fuient Mossoul, "un crime contre l'humanité" selon l'ONU

    En savoir plus

  • L’armée ukrainienne tente de reprendre le contrôle de Donetsk

    En savoir plus

  • Didier Drogba tout proche d’un retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cette presse égyptienne qui soutient Israël contre le Hamas

    En savoir plus

FRANCE

Le Drian annonce l'envoi d'un millier de soldats français en Centrafrique

© Europe 1

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/11/2013

Le ministre français de la Défense a annoncé, mardi matin sur Europe 1, l'envoi d'environ un millier de soldat français en Centrafrique. Le volume exact des troupes se précisera après le vote d'une résolution du Conseil de sécurité.

Le ministre de la Défense a confirmé, mardi 26 novembre, le renforcement du dispositif militaire de la France en Centrafrique. Jean-Yves Le Drian a annoncé sur Europe 1 le déploiement d'environ "un millier de soldats" français en Centrafrique pour une durée de l'ordre de six mois, afin de rétablir l'ordre en appui d'une force africaine.
 
"La France appuiera cette mission africaine, de l'ordre d'un millier de soldats", a-t-il déclaré. "Nous le ferons en appui et non pas en entrée en premier, comme nous avons pu le faire pour le Mali, et pour une période brève, de l'ordre de six mois à peu près", a ajouté le ministre.
 
Lundi, le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye avait annoncé que 800 soldats français devraient venir prêter main forte aux 410 hommes actuellement sur place. Mais le ministère de la Défense, contacté par FRANCE 24, précise qu’il n’y a pas de chiffre exact arrêté par le Président de la République, François Hollande.
 
En Vidéo : Le Premier ministre centrafricain Nicolas Tiangaye
 
"Cela se décidera après le vote d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU qui devrait avoir lieu d’ici la mi-décembre", a  estimé un  porte-parole du ministère. Cette résolution pourrait être votée avant le sommet de l'Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique, organisée à Paris les 6 et 7 décembre.

Le contingent français, dont la mission se cantonne pour le moment à sécuriser l'aéroport de Bangui, sera chargé d'appuyer la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), la force de maintien de la paix de l'ONU qui doit prendre ce mois-ci le relais de la force de l'Afrique centrale en Centrafrique (Fomac).

"Extrêmement grave"
 
Jeudi, le président François Hollande avait déjà évoqué une augmentation "sensible" du contingent français en Centrafrique où, avait-il dit, la situation est "extrêmement grave", sans toutefois préciser l'ampleur du renfort envisagé ou un calendrier.
 
L'ONU, qui s'inquiète de la situation en Centrafrique, a entamé lundi des discussions consacrées à la crise, après l'appel de son secrétaire général Ban Ki-moon à envoyer 6 000 casques bleus. Paris et Washington pressent également la communauté internationale d'intervenir sans délai.
 
La Centrafrique est en proie aux violences depuis le renversement, le 24 mars dernier, du régime de François Bozizé par Michel Djotodia, chef de la coalition rebelle Séléka, devenu depuis président. Selon le département d'État américain, la violence a fait près de 400 000 déplacés dans le pays et 68 000 réfugiés dans les pays voisins.
 
Avec dépêches AFP et REUTERS

 

Première publication : 26/11/2013

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Centrafrique : le chef rebelle Kony est-il prêt à la reddition ?

    En savoir plus

  • COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

    Intervenir en Centrafrique "sera plus compliqué que l’opération Serval"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Laurent Fabius : la Centrafrique est "au bord du génocide"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)