Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

Le patron de PSA Philippe Varin renonce à sa retraite chapeau

© Wikimedia Commons

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/11/2013

Philippe Varin, l'actuel PDG de PSA, a renoncé à sa retraite chapeau de 21 millions d'euros, d'après les syndicats du constructeur automobile. Une décision qui intervient après 24 heures de polémique.

Il était critiqué de toutes parts, Philippe Varin a fini par céder. L'actuel patron de PSA a décidé, mercredi 27 novembre, de renoncer à sa très controversée retraite chapeau d'environ 21 millions d'euros.

Les syndicats du constructeur automobile avaient dénoncé la veille les fonds que Peugeot Citroën avaient mis de côté pour assurer à Philippe Varin une retraite plus que confortable. "En retraite, M. Varin pourra continuer à toucher de PSA un million par an (2 740 euros par jour)", avait critiqué, dans un communiqué mis en ligne, la CGT de l'usine de Sochaux.

Par la suite, le monde politique et même le Medef avaient émis de sérieuses réserves sur l'opportunité d'une telle retraite chapeau. "Je suis contre et je suis choqué. Partir avec une retraite de cette importance là quand on a échoué à la tête de Peugeot, (…) je trouve ça indécent", avait ainsi réagi au micro de Radio Classique le député UMP Bruno Le Maire.

Philippe Varin, après avoir passé cinq ans à la tête de PSA, doit prochainement être remplacé par l'actuel numéro 2 de Renault Carlos Tavares. Sous son règne, le constructeur automobile français n'a pas réussi à éviter la crise et a dû annoncer, en juillet 2012, un plan de restructuration qui prévoit la suppression de 11 200 postes et la fermeture de l'usine d'Aulnay.

Première publication : 27/11/2013

  • INDUSTRIE AUTOMOBILE

    La retraite chapeau de Philippe Varin fait grincer des dents chez PSA

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    L’État français serait prêt à entrer au capital de PSA Peugeot Citroën

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)