Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les étudiants en colère

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Trump-Kim : rupture prononcée, paix envolée ?

En savoir plus

POLITIQUE

"Un personnage de roman" : Philippe Besson a suivi Emmanuel Macron pendant la campagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zabou Breitman, maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ministre rwandaise des Affaires étrangères : "Paris et Kigali ont pris un nouveau départ"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L’invité du jour

Barthélémy Toguo : "Il n’y a pas assez de musées en Afrique"

En savoir plus

FOCUS

Vietnam : à l'école des futures stars du football

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

Culture

Le Salon du livre jeunesse ouvre ses portes sur fond de crise

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/11/2013

Le 29e Salon du livre et de la presse jeunesse ouvre ses portes à Montreuil du 29 novembre au 2 décembre, dans un contexte de crise et de baisse des ventes de livres jeunesse en 2013.

Marché tendu, nouveautés commandées parfois en un seul exemplaire, licences anciennes préférées aux nouvelles parutions... Le 29e Salon du livre et de la presse jeunesse s’ouvre à Montreuil (Seine-Saint-Denis), dans un contexte de crise et de baisse constante des ventes de livres jeunesse en 2013.

Pas de panique néanmoins, les livres pour enfants restent une valeur sûre au pied du sapin de Noël et les ventes d'ouvrages pour la jeunesse demeurent supérieures à la moyenne du marché du livre. En 2012, cette manifestation phare de Seine-Saint-Denis a accueilli 161 000 visiteurs et 3 000 auteurs, avec une présence affirmée du numérique, un pôle BD renforcé et des rencontres littéraires et professionnelles très fréquentées. Mais l'écart se resserre depuis le quatrième trimestre 2012.
 
Les bébés bons clients
                                 
Les raisons de ce relatif désamour ? Les éditeurs mettent en cause la crise économique, la faible fréquentation des librairies, la disparition de Virgin, l'offre réduite de la Fnac ou encore la fermeture de plusieurs librairies Chapitre.
 
Eveil et petite enfance tirent cependant leur épingle du jeu. Les bébés raffolent notamment des livres-jouets. Depuis 2009, deux millions d'enfants ont fait avec eux "coin coin", "meuh" ou "pimpon". Chez Milan jeunesse, les "imagiers à toucher" séduisent aussi, comme les "Contes et comptines à toucher" qui fêtent leurs dix ans et 1,8 million de ventes.
 
À l'honneur cette année à Montreuil, les héros se déclinent à tout âge. "Monsieur", "Madame", "T'choupi" et "Petit Ours Brun" sont depuis des années les préférés des plus petits. "Max et Lili", "Tom Tom et Nana", "Géronimo Stilton", "Le Petit Nicolas", "Tara Duncan", "Harry Potter" ou "Percy Jackson" restent incontournables pour les 6-12 ans.
 
Aux côtés des héros et des héroïnes, le Salon 2013 rendra hommage à l'Afrique du Sud et à ses multiples cultures avec la venue d'écrivains, conteurs, musiciens et plasticiens : jeunes auteurs noirs issus des townships, artistes de la jeune scène sud-africaine ou témoins engagés de la lutte anti-apartheid.

Avec dépeches AFP 

Première publication : 27/11/2013

COMMENTAIRE(S)