Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

Afrique

Tunisie : un siège du parti islamiste Ennahda incendié par des manifestants

© Page Facebook de Shems FM

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/11/2013

Plusieurs centaines de manifestants s'en sont pris au siège local du parti Ennahda à Gafsa, mercredi. Cette région du centre de la Tunisie est paralysée par une grève générale pour dénoncer la pauvreté et les disparités régionales.

Plusieurs centaines de manifestants ont attaqué mercredi 27 novembre le siège du parti islamiste Ennahda à Gafsa, dans le centre de la Tunisie. Les manifestants s'en sont pris au siège du parti après avoir tenté dans un premier temps de forcer l'entrée du siège du bureau du gouverneur et d'être dispersés par la police.

Les manifestants ont sorti des dossiers des locaux du parti islamiste au pouvoir ainsi que des meubles et les ont brûlés dans la rue. La police était pour sa part absente des lieux. Les protestataires ont aussi empêché les pompiers d'accéder au site.

Heurts entre policiers et manifestants à Siliana

Des heurts opposaient mercredi manifestants et policiers à Siliana, à 150 km au sud-ouest de Tunis, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les accrochages ont débuté lorsque des manifestants ont jeté des pierres sur la police, qui a répliqué de la même manière avant de tenter de disperser la foule en pourchassant en voiture les protestataires.

Comme deux autres régions, Gafsa était paralysée mercredi par une grève générale pour dénoncer la pauvreté et les disparités régionales, des facteurs clés de la révolution de 2011. Le catalyseur de la grève a été la décision du gouvernement de ne pas inclure la région dans la liste des gouvernorats où des facultés de médecine et des centres hospitaliers universitaires seront bâtis dans les années à venir.

Lors des précédents mouvements de contestation ces deux dernières années, les sièges régionaux d'Ennahda ont été pris pour cible à travers le pays, notamment à Gafsa. En 2008, la région de Gafsa, stratégique en raison de ses mines de phosphates mais parmi les plus pauvres du pays, avait été le théâtre d'une insurrection nourrie par la pauvreté et réprimée dans le sang.

Avec dépêches AFP

Première publication : 27/11/2013

  • TUNISIE

    Une journaliste et un rappeur tunisiens condamnés à 4 mois de prison avec sursis

    En savoir plus

  • TOUR DU MAGHREB

    Deux étudiantes, deux Tunisie

    En savoir plus

  • DJIHADISME

    Tunisie : "le terrorisme vise désormais le tourisme"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)