Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

EUROPE

La Belgique s'apprête à légaliser l'euthanasie pour les mineurs

© AFP

Vidéo par Salima BELHADJ

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/11/2013

Une commission sénatoriale belge a adopté mercredi à la majorité une proposition visant à étendre aux mineurs atteints d'une maladie incurable la loi dépénalisant l'euthanasie. Une question éthique qui semble bien moins sensible qu'en France.

En France, le débat sur l'euthanasie reste une question éthique très sensible qui n'a toujours pas été tranchée. En Belgique, la loi légalisant l'euthanasie votée en 2002 pourrait s'élargir aux mineurs atteints d'une maladie incurable. 

Une commission du Sénat belge a adopté mercredi 27 novembre à une large majorité une proposition la loi étendant le champ légal de l'euthanasie. Les représentants des partis socialistes, libéraux, écologistes et séparatistes flamands ont voté en faveur du texte, rejeté par les chrétiens-démocrates, membres de la coalition au pouvoir, et l'extrême droite du Vlaams Belang. La proposition de loi doit encore être approuvée en séance plénière mais les experts jugent son adoption probable, la commission reflétant le rapport de forces au Parlement fédéral.

Le débat sur cette question éthique, qui se tient dans un climat serein, "échappe en Belgique à l'affrontement" partisan, comme le souligne le quotidien belge Le Soir. "C'est là toute la sagesse de notre démocratie, différant en cela de l'affrontement meurtrier sur ces thèmes de la société française", peut-on lire.

L'exemple des Pays-Bas

La Belgique suit ainsi l'exemple des Pays-Bas, le pays européen le plus en pointe où l'euthanasie des mineurs est autorisée pour les enfants de plus de 12 ans dans des circonstances spécifiques. Il s'agit de répondre au "drame" vécu par les enfants présentant "des souffrances qu'on ne peut soulager, a expliqué le sénateur socialiste Philippe Mahoux, son initiateur. C'est la non-réponse qui, selon de nombreux pédiatres, n'est pas tolérable." Si elle était votée, la loi aurait une portée limitée puisqu'elle ne devrait concerner qu'une dizaine de cas de mineurs par an dans le royaume.

Cette estimation découle de témoignages de médecins et d'infirmières, qui affirment que des substances létales sont déjà administrées, en toute illégalité, à des mineurs dont la souffrance est insupportable.

Dans une lettre ouverte récemment publiée, seize pédiatres appellent à faire confiance aux enfants. "L'expérience nous apprend qu'en cas de maladie grave et de décès imminent, les mineurs développent très rapidement une très grande maturité, à tel point qu'ils sont parfois plus à même de réfléchir et de s'exprimer sur la vie que des personnes majeures en bonne santé", selon eux.

"Capable de discernement"

Pour qu'il puisse demander à mourir, le mineur doit être "capable de discernement, atteint d'une maladie incurable et d'une souffrance physique inapaisable", précise le texte. L'accord des parents est en outre indispensable.

Mais pour certains opposants, ces conditions ne peuvent contribuer à apaiser la fin de vie. "Faut-il venir lui imposer cela au moment où il est sur le point de mourir ? C'est un poids psychologique, humain et familial considérable alors qu'il devrait bénéficier de sérénité", s'interroge le sénateur CDH Francis Delpérée.

"Proposer que des mineurs puissent décider de leur propre euthanasie est une manière de fausser leur faculté de jugement et dès lors leur liberté", renchérissent les responsables des principales religions (catholique, protestante, orthodoxe, musulmane et juive) dans un appel commun. Les chefs religieux y expriment leur "vive inquiétude face au risque de banalisation" de l'euthanasie en Belgique, où 1 432 cas ont été officiellement enregistrés en 2012, représentant 2% des décès.

Avec dépêches AFP et Reuters
 

Première publication : 28/11/2013

  • COMMISSION

    France : le Comité d'éthique opposé à l’assistance au suicide et à l’euthanasie

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande lance un énième débat sur l'euthanasie

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Sénat rejette la proposition de loi visant à légaliser l'euthanasie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)