Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

Afrique

La France change d’ambassadeur avant son intervention en Centrafrique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/11/2013

Alors qu’une action militaire française se précise en Centrafrique, le Quai d'Orsay a annoncé vendredi qu’il remplacera son ambassadeur à Bangui, évoquant des "changements de circonstances".

L’ambassadeur de France en République centrafricaine sera remplacé, alors qu’une action militaire française se précise dans le pays, a indiqué, vendredi 29 novembre, le ministère des Affaires étrangères.

Serge Mucetti, pour qui c’était le premier poste d’ambassadeur, exerçait en Centrafrique depuis mai 2012, et s’est vu proposer une nouvelle affectation, a précisé le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal. Aucune autre information n’a filtré en ce qui concerne le nom de son successeur à Bangui, pas plus que sur les raisons de cette mutation.

Toutefois, sait-on de source diplomatique, ce remplacement est lié "aux changements de circonstances". En effet, Paris s'apprête à déployer un millier de soldats dans ce pays en proie au chaos, depuis la chute du président François Bozizé le 24 mars 2013.

L’ambassade de France critiquée pour sa "gestion légère"

Le magazine Jeune Afrique, qui a révélé le rappel de Serge Mucetti sur son site Internet, a par ailleurs souligné qu'au moment du coup d'État qui a renversé l'ex-président centrafricain, l'ambassade de France avait été "critiquée pour sa gestion légère des ressortissants français".

Diplomate de carrière, ayant occupé plusieurs postes à l'étranger, cet ambassadeur était auparavant directeur de cabinet du secrétaire d'État chargé des Français de l'étranger.

En mars, deux mois après l'intervention française au Mali, Paris avait également changé d'ambassadeur, remplaçant Christian Rouyer par Gilles Huberson, un diplomate atypique au passé militaire.

Avec dépêche AFP

Première publication : 29/11/2013

  • CENTRAFRIQUE

    "Il sera compliqué de rétablir la sécurité en Centrafrique"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : "L'opération sera certainement plus facile qu'au Mali"

    En savoir plus

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Centrafrique : le chef rebelle Kony est-il prêt à la reddition ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)