Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les séparatistes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

SPORT

Zahir Belounis, bloqué un an au Qatar : "Certaines personnes vont payer"

© AFP

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 29/11/2013

Le footballeur franco-algérien Zahir Belounis est rentré le 28 novembre en France après avoir été bloqué pendant plus d’un an au Qatar à la suite d'un différend avec son club d’Al-Jaish. FRANCE 24 était à l’aéroport pour l’accueillir.

Accompagné de représentants de la FIFpro, organisation qui défend les droits des footballeurs dans le monde, Zahir Belounis est arrivé jeudi en début de soirée à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, en provenance de Doha au Qatar. "Je suis fier d'être Français, je suis en France aujourd'hui, je suis rentré chez moi et c'est bon d'être rentré", a déclaré Belounis à sa descente d’avion, lui qui n'avait plus embrassé sa mère depuis un an et demi.

Le Franco-Algérien de 33 ans est arrivé au Qatar en 2007. Il s'y est intégré jusqu'à être naturalisé et porter le maillot national lors de la Coupe du monde militaire en 2010 au Brésil. Mais en 2012 tout bascule ! Son club d’Al-Jaish cesse de le payer. Au bout de plusieurs mois, il décide de saisir la justice. Mais au Qatar, futur pays hôte du Mondial-2022 de football, impossible de quitter le territoire sans le feu vert de son parrain ou de son entreprise. Les autorités lui refusent alors ce visa de sortie.

Le joueur originaire du Val-de-Marne, en région parisienne, se retrouve donc coincé pendant 17 mois. Sous la pression internationale, notamment de la FIFPro, le Qatar a fini par céder. "Ils ont réalisé qu’ils étaient en train de détruire leur image", a indiqué Mahdi Belounis, le frère du footballeur.

"Ils m'ont détruit mais ce n'est pas fini"

"Quand je décide de porter plainte, on me dit que je vais le regretter. Ils m'ont détruit en partie. Ils m'ont détruit mais ce n'est pas fini, a expliqué Zahir Belounis. Avec le club, l’affaire est en justice. J’ai crié tellement fort pendant des mois pour qu’on m’entende... On m’a fait du mal, je vais voir mon avocate et les gens qui ont fait ça vont le payer, ils vont le payer très cher." Si le joueur est en colère contre son ancien club d'Al-Jaish, cette équipe de deuxième division qatarie, il n'a rien contre le pays lui-même. "C'est important de le dire, je n'ai aucun souci avec le Qatar, mon problème, c'était avec le club, et certaines personnes du club vont payer pour ce qu'elles ont fait, ça c'est clair", a-t-il insisté.

Abdeslam Ouaddou, autre footballeur à avoir vécu ce genre de situation au Qatar, alors qu'il évoluait au sein du club de Lekhwiya, était jeudi à Roissy pour l'accueillir. "C'est une victoire pour l'instant sur le Qatar, a asséné l'ancien joueur de Valenciennes et Nancy. Mais il reste 1,3 million de travailleurs qui subissent les mêmes sévices, à cause de ce système esclavagiste, et on ne sera vraiment content que le jour où ce système sera vraiment réformé, car n'oublions pas qu'ils doivent organiser une Coupe du monde."

Première publication : 29/11/2013

  • FOOTBALL

    Retenu au Qatar, le footballeur Zahir Belounis peut rentrer en France

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2022 au Qatar : le président de la Fifa tacle les Européens

    En savoir plus

  • QATAR

    La statue du coup de tête de Zidane déboulonnée à Doha

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)