Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Asie - pacifique

La Chine lance son "Lapin de Jade" à la conquête de la Lune

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/12/2013

Pour rattraper son retard sur Moscou et Washington, Pékin a lancé ce dimanche sa première sonde destinée à se poser sur la Lune. Baptisé "Lapin de Jade", l'engin devrait débarquer mi-décembre sur le satellite de la Terre.

Son nom fait référence à la mythologie chinoise. Le "Lapin de Jade", ou le "rêve spatiale" de Pékin, sera la première sonde d'exploration téléguidée de la Chine à se poser sur la Lune. Elle devrait prendre son envol lundi 2 décembre, à 1h30 du matin (dimanche, à 17h30 GMT) de la base de lancement de Xichang, dans la province du Sichuan (sud-ouest).

"La chaîne commencera sa diffusion en direct ce soir à minuit, passez l'information", a écrit la télévision d'État CCTV sur son compte Sina Weibo, la version chinoise de Twitter.

Ce projet spatial appelé "Chang’e-3" - qui a coûté plusieurs milliards de dollars - devrait permettre à "Lapin de Jade" d’être opérationnel pendant trois mois, durant lesquels il se déplacera à une vitesse maximale de 200 mètres par heure.

Il sera chargé d'effectuer des analyses scientifiques, notamment géologiques. Doté de panneaux solaires pour se fournir en énergie, il enverra aussi vers la Terre des images en trois dimensions de son satellite. Chang'e-3 marque donc une étape importante dans la conquête spatiale chinoise.

Rattraper son retard sur Moscou et Washington

Pékin souhaite à travers son "Lapin de jade" rattraper son gros retard aérospatial sur Washington ou Moscou, en mettant les bouchées doubles.

La Chine consacre énormément d’argent à la conquête de l'espace, perçue comme un symbole de la nouvelle puissance du pays sous l'égide du Parti communiste (PCC) au pouvoir. Un thème s'inscrivant dans le "rêve chinois", le slogan fondateur de la politique du président Xi Jinping.

Sur les réseaux sociaux, les internautes sont particulièrement enthousiastes. "Je vais rester éveillé ce soir pour regarder le programme en direct. Vive Chang'e! Vive le Lapin de Jade!", s'est enthousiasmé un utilisateur de Weibo.

En revanche, quelques voix dissonnantes se sont fait entendre à quelques heures de la mise à feu quant à "l'intérêt stragétique" de la mission. "C'est l'argent des contribuables qui est jeté par les fenêtres. Les citoyens payent toujours le prix fort mais le pays reste faible dans ses relations étrangères", critiquait ainsi un internaute sur Weibo.

Avec dépêches (AFP)

 

Première publication : 01/12/2013

  • AÉROSPATIALE

    Pour l’astronaute Buzz Aldrin, les États-Unis doivent coloniser Mars

    En savoir plus

  • AÉROSPATIALE

    Le robot Curiosity victime d'une panne informatique

    En savoir plus

  • ESPACE

    Curiosity, le robot détective qui entend percer les mystères de Mars

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)