Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Drame du "Cercueil volant" et un riche couple sauve des migrants

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

EUROPE

La Croatie dit non par référendum au mariage homosexuel

© AFP

Vidéo par Laurent ROUY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/12/2013

Selon des résultats partiels, les Croates ont approuvé une révision de la Constitution pour empêcher l'union entre deux personnes du même sexe et inscrire dans la Loi fondamentale que le mariage est une "union entre un homme et une femme".

Ils ont dit non au mariage homosexuel. Les Croates ont voté dimanche 1er décembre contre le mariage entre deux personnes du même sexe. Les électeurs devaient se prononcer sur une révision de la Constitution qui jusqu’à présent ne contenait pas de définition du mariage. Ils devaient répondre à la question de savoir si le mariage doit être établi par la Constitution comme "l’union entre un homme et une femme".

Selon les premiers résultats officiels partiels portant sur les bulletins dépouillés dans 33% des bureaux de vote, 64,84% des Croates ont répondu "oui" à cette question et ont donc choisi de ne pas ouvrir la voie au mariage homosexuel.

Cette consultation a été lancée par un collectif conservateur baptisé "au nom de la famille", qui a réussi à récolter une pétition regroupant 700 000 signatures, permettant au Parlement de convoquer un référendum. Le mariage homosexuel n’est pas autorisé en Croatie, mais ces mouvements proches des milieux catholiques, souhaitaient bloquer une telle éventualité. Ils se sont mobilisés après l’annonce par le gouvernement d’une nouvelle législation en la matière.

"Nous pensons que le mariage, les enfants et la famille sont tellement importants que l’ensemble de la société doit décider d’un changement de leur définition", a ainsi affirmé auprès de l’AFP Zeljka Markic, présidente de "Au nom de la famille".

A 15h00 GMT, soit trois heures avant la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation était faible : 26, 75%. Il était même bien inférieur à celui enregistré à la même heure (33,79%) au référendum sur l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne en 2012, et qui à la fin du vote avait été de seulement 43%.

"Vote pour ta dignité"

Le gouvernement de centre-gauche a tenté d’empêcher par voie légale ce référendum, mais sans succès. "Le président Ivo Josipović et le Premier ministre Zoran Milanović avaient appelé les Croates à bien réfléchir. Si la Croatie accepte cette vision restrictive du mariage elle va à l’encontre des valeurs européennes de respect des minorités", a expliqué sur notre antenne Laurent Rouy, le correspondant FRANCE 24 à Belgrade.

Face à ce vote, le gouvernement de centre-gauche, des militants des droits de l’homme et des figures de la société civile avaient appelé les Croates à voter non et à défendre le droit des homosexuels. Plus d’un millier de personnes avaient ainsi manifesté samedi à Zagreb contre cette révision de la Constitution, brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "L’homosexualité n’est pas un choix, mais la haine en est un" ou encore "vote pour ta dignité".

"C’est comme si vous étiez obligés de demander la permission de vous marier à quatre millions de personnes. C’est exactement comme cela que mon fiancé et moi, vivons cette situation", a pour sa part confié Ljubomir Mateljan, un militant gay.

Malgré ce résultat, l’attitude envers les homosexuels s’est considérablement améliorée au cours des dernières années dans ce pays qui a adhéré à l’Union européenne en juillet dernier. Alors qu’en 2002, la première gay pride avait été marquée par des agressions, un an plus tard, la Croatie avait accordé aux couples du même sexe les mêmes droits qu’aux hétérosexuels vivant en union libre.

Avec dépêches AFP

 

Première publication : 01/12/2013

  • CROATIE

    Célébrations à Zagreb pour l'adhésion de la Croatie à l'UE

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Croatie célèbre son entrée dans l'Union européenne

    En savoir plus

  • CROATIE

    Les Croates élisent leurs premiers députés européens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)