Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : une base de l'ONU attaquée à Tombouctou

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Réforme constitutionnelle, un texte, des controverses

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

TECH 24

L'archéologie en mode makers

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Revenu universel : une bonne idée ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Raul Castro à Paris : une nouvelle page dans les relations franco-cubaines ?

En savoir plus

FOCUS

La Californie en première ligne pour la reconnaissance des enfants transgenres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bernard Foccroulle, le souffle lyrique

En savoir plus

#ActuElles

RD Congo : la lutte contre les viols passe par la fin de l’impunité

En savoir plus

EUROPE

La police islandaise tue un homme pour la première fois de son histoire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/12/2013

Un forcené d’une soixantaine d’années a succombé à ses blessures après avoir essuyé les tirs de la police, lundi à Reykjavik. Un incident sans précédent dans le pays, où les forces de l’ordre n’avaient encore jamais ouvert le feu sur un homme.

La police islandaise a été contrainte, pour la première fois de son histoire, lundi 2 décembre, de tirer sur un homme, qui en est mort. Un incident sans précédent en Islande, ce pays de 322 000 habitants qui connaît l'une des criminalités les plus faibles au monde.

La victime est un forcené d'un peu moins d'une soixantaine d'années, qui pour une raison inconnue s'est mis à tirer des coups de feu avec un fusil de chasse depuis l'appartement où il vivait seul à Reykjavik, la capitale, vers 3 heures (GMT) dans la nuit de dimanche à lundi.

Après avoir évacué l'immeuble, la police a tenté en vain d'établir un contact avec lui, puis a lancé des grenades au gaz à travers ses fenêtres afin de neutraliser l'individu. "Cela n'a pas marché et l'homme a commencé à tirer à travers les fenêtres de son appartement", a rapporté le directeur de la police de la capitale, Stefan Eiriksson.

Condoléances à la famille

Une équipe d'intervention spécialisée a pénétré dans l'appartement vers 6 heures. Le forcené l’a accueillie par de nouveaux tirs. Des balles se sont logées dans le casque d'un policier et dans le gilet pare-balles d'un autre. Ces policiers ont répliqué et touché l'homme, qui a succombé à ses blessures à l'hôpital dans la matinée.

"La police regrette cet incident et présente ses condoléances à la famille", a déclaré le directeur national de la police, Haraldur Johannessen. Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons pour lesquelles le forcené a tiré, et savoir s’il était sous l'influence de l'alcool ou de stupéfiants.

Avec AFP
 

Première publication : 02/12/2013

  • ISLANDE

    L'Islande va annuler jusqu'à 24 000 euros de dettes par ménage

    En savoir plus

  • ISLANDE

    Le parti pirate islandais, premier au monde à sièger dans un Parlement national

    En savoir plus

  • ISLANDE

    Victoire de l'opposition de centre-droit, la gauche sanctionnée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)