Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

François Hollande revient à Florange

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dialogue de sourds ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mythes fracassés de la présidence Hollande"

En savoir plus

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

Economie

EADS : Lagardère et Daimler renvoyés en correctionnelle pour "délit d'initié"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/12/2013

Les groupes Lagardère SCA et Daimler AG, soupçonnés d'avoir revendu des titres EADS début 2006, juste avant l'annonce des retards de l'A380, ont été renvoyés en correctionnelle pour "délit d'initié".

Les groupes Lagardère SCA et Daimler AG ont été renvoyés en correctionnelle pour "délit d'initié" dans l'enquête sur les mouvements de titres suspects dans le groupe européen d'aéronautique et de défense EADS en 2006, a-t-on appris lundi 2 décembre de source judiciaire. Le juge d'instruction a également décidé d'un procès pour sept personnes physiques, dont l'ancien coprésident d'EADS Noël Forgeard.

La justice soupçonne Daimler et Lagardère d’avoir bénéficié d’informations privilégiées pour vendre 7,5 % chacun du capital d’EADS en avril 2006, c’est-à-dire juste avant l’annonce de retards de l’A380.

Les groupes Daimler et Lagardère avaient été mis en examen début 2011 par le juge financier Serge Tournaire.

Avec Reuters

Première publication : 02/12/2013

  • ALLEMAGNE

    Le groupe Daimler mis en examen pour "délits d'initiés"

    En savoir plus

  • ÉCONOMIE

    Lagardère examine les conséquences d'une fusion entre EADS et BAE Systems

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La justice valide la cloture de l'enquête pour corruption contre Daimler

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)