Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Irlande prête à dire "Oui" au mariage gay ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : Explosion de grenades à Bujumbura

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les 1001 vies d'Abderrahmane Sissako

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Organisation de l'État Islamique, Ramadi, Palmyre, les jihadistes consolident leur position

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La croissance verte : une chance pour les entreprises ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les coulisses de la gastronomie française

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Isabelle Huppert, Gérard Depardieu et "Le Petit Prince" sur la Croisette!

En savoir plus

FOCUS

Les Irlandais aux urnes pour l'ouverture du mariage aux homosexuels

En savoir plus

EUROPE

Manifestations à Kiev : Vitali Klitschko, l'opposant qui boxe pour les pro-européens

© AFP | Vitali Klitschko pendant un meeting de l'opposition, à Kiev, en mai 2013

Texte par Charlotte OBERTI

Dernière modification : 30/05/2014

L'ex-champion du monde de boxe en titre et homme politique, Vitali Klitschko, s'impose comme l’un des fers de lance de l’opposition en Ukraine. Un atout de poids pour les manifestants pro-européens qui exigent la démission du gouvernement.

Du haut de ses deux mètres, Vitali Klitschko défie le pouvoir en Ukraine. Résolument européen, ce champion du monde de boxe catégorie poids lourds et leader du parti

Les manifestations se sont poursuivies lundi à Kiev

Les manifestants de l'opposition pro-européenne bloquaient lundi 2 décembre le siège du gouvernement, avec l'intention de forcer le pouvoir à partir, à la suite de son refus de signer un accord d'association avec l'UE.

Ils avaient investi dimanche la mairie de Kiev et la Maison des syndicats, un autre bâtiment officiel dans le centre-ville. Quelque 100 000 manifestants se sont rassemblés dimanche dans les rues de la capitale. Il s'agit d'une mobilisation sans précédent depuis la Révolution orange de 2004 .

Des affrontements dimanche avec la police ont fait de nombreux blessés dont une cinquantaine de journalistes.

Avec AFP

d’opposition Oudar (acronyme signifiant "coup de poing"), incarne la relève de Ioulia Timochenko, la chef de file des anti-gouvernement, aujourd’hui emprisonnée.

Un personnage charismatique qui sait taper du poing pour rappeler à l’ordre les membres de son propre camp. Dimanche 1er décembre, il est ainsi parvenu à calmer la situation, à Kiev. "Vous n’avez rien à faire ici, ne tombez pas dans le piège", a-t-il lancé aux manifestants qui s'étaient rassemblés aux abords du bâtiment de l’administration présidentielle, pour protester contre le chef d’État Viktor Ianoukovitch. Un rappel à l’ordre bienvenu alors que les manifestations viraient à l’affrontement, l’opposition étant gangrénée par des forces venues de l’extrême droite. Vitali Klitschko a d'ailleurs appelé les manifestants à ne "pas céder aux provocations".

D’après un reporter du "Los Angeles Times", présent sur les lieux, Vitali Klitschko a usé de ses 114 kilos de muscles pour s’interposer entre les forces de police et les manifestants, en ordonnant à ces derniers de retourner sur la Place de l’Indépendance, fief de la contestation. "Il a usé de tellement de force qu’il les a presque fait tomber", a commenté le journaliste dans son article.

Docteur poings d’acier

À 42 ans, Vitali Klitschko apparaît comme l’une des figures montantes de l’opposition sur le terrain – Ioulia Timochenko continuant à encourager ses partisans depuis sa cellule. Habitué aux feux des projecteurs, l’homme est loin d’être un inconnu en Ukraine. Outre ses exploits en tant que boxeur, il s’est lancé en politique après la Révolution orange pro-occidentale de 2004, qu’il a soutenue, avant de créer son parti

"Malgré la météo, les manifestants ont été nombreux ce lundi place de l'indépendance"

en 2010. Deux ans plus tard, il est élu conseiller municipal de Kiev. Une aptitude à s’imposer sur le ring et dans les urnes qui lui a valu la réputation de "sportif intellectuel". Polyglotte, l’homme est en effet le seul boxeur professionnel détenir un doctorat, obtenu en sciences du sport.

Déterminé à mettre de l’ordre dans le climat de corruption généralisée en l’Ukraine, ce "docteur poings d’acier", comme on le surnomme, a d’ores et déjà enfilé les gants pour sa prochaine bataille électorale, la présidentielle de 2015. Pour ce nouveau défi, le millionnaire bénéficie d’un rare atout : la réputation d'avoir fait fortune honnêtement, en tirant profit de ses victoires sportives.

Première publication : 02/12/2013

  • UKRAINE

    L’opposition ukrainienne gangrénée par la violence de sa frange nationaliste

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Plusieurs milliers de manifestants campent dans le centre de Kiev

    En savoir plus

  • OPINION

    En Ukraine, féodalisme ou modernité ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)