Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Macron signant les ordonnances : une mise en scène "à l'américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'île Maurice dépassée par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Fusillade entre armée et trafiquants au Mexique et des solutions pour les règles des femmes en Inde

En savoir plus

Afrique

RD Congo : l'ONU pilote des drones depuis Goma pour surveiller le Kivu

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Un premier vol de drone a été organisé mardi par l'ONU depuis Goma pour surveiller les provinces du Kivu. Après la défaite militaire du M23, cette opération va permettre de surveiller les mouvements de troupes et les déplacements de civils.

Pour la première fois, les Nations unies ont déployé des drones de surveillance dans les provinces du Kivu pour contrôler plus efficacement les groupes armés qui sévissent dans cette zone de l’est de la République démocratique du Congo.

Comme le rapporte le site de RFI, le premier a eu lieu mardi 3 décembre : "C’est une compagnie italienne qui a été choisie pour déployer les deux premiers drones de l’ONU. Un engin de sept mètres de diamètre, équipé de caméras de surveillance. Le centre de pilotage de ces drones est basé à Goma".

Grâce à ce système, les forces de la Monusco (Mission de l'ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo) vont pouvoir étudier les mouvements de troupes ainsi que les déplacements de civils dans cette région proche de la frontière rwandaise. Le Mouvement du 23 Mars (M23), rébellion de Tutsi congolais, a été mis en déroute début novembre par l'armée congolaise, après avoir sévi 18 mois dans la riche province minière du Nord-Kivu, mais des dizaines d'autres groupes armés continuent de terroriser les populations locales dans les montagnes de l'est de la RDC.

"Les drones sont très, très utiles"

Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC, Martin Kobler, avait ainsi expliqué le 29 novembre que la priorité était désormais de combattre les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) très actives dans la région. "On va lancer des aéronefs sans pilote et non armés, communément appelés drones, la semaine prochaine. Les drones sont très, très utiles dans les combats contre les FDLR parce qu’ils voient toutes les choses à partir d’une grande hauteur, d’une grande altitude", avait-il déclaré sur l’antenne de Radio Okapi.

L’ONU n’a jamais caché cette opération et compte sur son effet dissuasif. Au total, cinq drones vont être utilisés dans les provinces du Kivu dans les prochaines semaines.

Première publication : 02/12/2013

  • RD CONGO

    Reportage : le président congolais Joseph Kabila en tournée au Nord-Kivu

    En savoir plus

  • GUERRE DU KIVU

    Kinshasa et le M23 signent un accord censé instaurer la paix dans l'est de la RD Congo

    En savoir plus

  • L'armée congolaise pilonne les dernières poches de résistance du M23 dans le Nord Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)