Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

  • Crash d'Air Algérie : tous les corps vont être ramenés en France

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

Moyen-orient

Les rebelles syriens s'emparent de nouveau de la ville chrétienne de Maaloula

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Les rebelles syriens contrôlent désormais la totalité de la ville chrétienne de Maaloula sur laquelle ils ont lancé l'assaut dans la nuit de dimanche à lundi. Ils y ont enlevé douze religieuses orthodoxes de nationalité syrienne et libanaise.

Lundi 3 décembre au matin, c'est toute la ville de Maaloula qui était au mains des rebelles. Après cinq jours de violents combats, la célèbre localité chrétienne est tombée dans la nuit de dimanche à lundi aux mains des opposants syriens.

Pour prendre possession de cette cité, située à 55 km au nord de Damas, ces derniers

"L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

ont utilisé une tactique inédite. Positionnés en haut de la falaise de grès surplombant le cœur historique de la ville, les rebelles, dont des djihadistes du Front al-Nosra lié à Al-Qaïda, ont fait rouler de nombreux pneus bourrés d'explosifs sur des soldats de l'armée syrienne situés en contrebas.

D'après l'agence officielle Sana, ces combattants sont ensuite entrés dans le couvent orthodoxe de Mar Takla, situé dans le centre de cette ville qui compte de nombreux édifices religieux, et où se trouvent des religieuses et des orphelins. Ils y ont enlevé douze religieuses orthodoxes, de nationalité syrienne et libanaise, selon le nonce du Saint-Siège en Syrie, Mgr Mario Zenari, cité par Radio Vatican.

"Il semble que les rebelles djihadistes les aient conduites dans le Nord, vers Yabroud. On ne connaît pas encore les motifs de cette action de la part des rebelles : s'il s'agit d'un enlèvement ou d'une prise de contrôle du couvent pour avoir la main libre à Maaloula", a précisé le nonce.

Selon AsiaNews, une agence catholique spécialisée, le Patriarcat grec-orthodoxe a également communiqué la nouvelle.

L'un des plus célèbres villages chrétiens de Syrie

Les rebelles avaient déjà pris le contrôle de Maaloula en septembre dernier, mais ils avaient été repoussés quelques jours plus tard par l'armée. Depuis trois mois, les affrontements ont été quotidiens entre les deux camps.

Cette ville chrétienne est particulièrement symbolique car elle est l'un des rares lieux au monde où est encore parlé l'araméen, la langue de Jésus-Christ.  Ce lieu, qui abrite le tombeau de sainte Thècle, est le cadre d'un célèbre pèlerinage. Il doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s'y réfugiaient. Et c'est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.

"L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

Maaloula est également une position stratégique. Elle est en effet située dans la région montagneuse de Qalamoun sur laquelle l'armée veut reprendre la main pour assurer une continuité territoriale entre les provinces de Damas et Homs, plus au nord, qui sont sous son contrôle.

Du point de vue des insurgés, cette zone proche de la frontière libanaise constitue une base-arrière utile pour encercler la capitale et commander l'accès à l'autoroute stratégique Damas-Homs.  

Avec AFP

Première publication : 02/12/2013

  • SYRIE

    "L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

    En savoir plus

  • SYRIE

    La ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : le village chrétien de Maaloula attaqué par des rebelles islamistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)