Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Valls : opération séduction

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : trois morts et une centaine de disparus

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • Obama à Poutine : les insurgés de l’est de l’Ukraine doivent poser les armes

    En savoir plus

  • Michel Foucher : "Dans l'Est, les gens se sentent ukrainiens"

    En savoir plus

Moyen-orient

Les rebelles syriens s'emparent de nouveau de la ville chrétienne de Maaloula

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Les rebelles syriens contrôlent désormais la totalité de la ville chrétienne de Maaloula sur laquelle ils ont lancé l'assaut dans la nuit de dimanche à lundi. Ils y ont enlevé douze religieuses orthodoxes de nationalité syrienne et libanaise.

Lundi 3 décembre au matin, c'est toute la ville de Maaloula qui était au mains des rebelles. Après cinq jours de violents combats, la célèbre localité chrétienne est tombée dans la nuit de dimanche à lundi aux mains des opposants syriens.

Pour prendre possession de cette cité, située à 55 km au nord de Damas, ces derniers

"L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

ont utilisé une tactique inédite. Positionnés en haut de la falaise de grès surplombant le cœur historique de la ville, les rebelles, dont des djihadistes du Front al-Nosra lié à Al-Qaïda, ont fait rouler de nombreux pneus bourrés d'explosifs sur des soldats de l'armée syrienne situés en contrebas.

D'après l'agence officielle Sana, ces combattants sont ensuite entrés dans le couvent orthodoxe de Mar Takla, situé dans le centre de cette ville qui compte de nombreux édifices religieux, et où se trouvent des religieuses et des orphelins. Ils y ont enlevé douze religieuses orthodoxes, de nationalité syrienne et libanaise, selon le nonce du Saint-Siège en Syrie, Mgr Mario Zenari, cité par Radio Vatican.

"Il semble que les rebelles djihadistes les aient conduites dans le Nord, vers Yabroud. On ne connaît pas encore les motifs de cette action de la part des rebelles : s'il s'agit d'un enlèvement ou d'une prise de contrôle du couvent pour avoir la main libre à Maaloula", a précisé le nonce.

Selon AsiaNews, une agence catholique spécialisée, le Patriarcat grec-orthodoxe a également communiqué la nouvelle.

L'un des plus célèbres villages chrétiens de Syrie

Les rebelles avaient déjà pris le contrôle de Maaloula en septembre dernier, mais ils avaient été repoussés quelques jours plus tard par l'armée. Depuis trois mois, les affrontements ont été quotidiens entre les deux camps.

Cette ville chrétienne est particulièrement symbolique car elle est l'un des rares lieux au monde où est encore parlé l'araméen, la langue de Jésus-Christ.  Ce lieu, qui abrite le tombeau de sainte Thècle, est le cadre d'un célèbre pèlerinage. Il doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s'y réfugiaient. Et c'est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.

"L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

Maaloula est également une position stratégique. Elle est en effet située dans la région montagneuse de Qalamoun sur laquelle l'armée veut reprendre la main pour assurer une continuité territoriale entre les provinces de Damas et Homs, plus au nord, qui sont sous son contrôle.

Du point de vue des insurgés, cette zone proche de la frontière libanaise constitue une base-arrière utile pour encercler la capitale et commander l'accès à l'autoroute stratégique Damas-Homs.  

Avec AFP

Première publication : 02/12/2013

  • SYRIE

    "L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

    En savoir plus

  • SYRIE

    La ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : le village chrétien de Maaloula attaqué par des rebelles islamistes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)