Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Moyen-orient

Les rebelles syriens s'emparent de nouveau de la ville chrétienne de Maaloula

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Les rebelles syriens contrôlent désormais la totalité de la ville chrétienne de Maaloula sur laquelle ils ont lancé l'assaut dans la nuit de dimanche à lundi. Ils y ont enlevé douze religieuses orthodoxes de nationalité syrienne et libanaise.

Lundi 3 décembre au matin, c'est toute la ville de Maaloula qui était au mains des rebelles. Après cinq jours de violents combats, la célèbre localité chrétienne est tombée dans la nuit de dimanche à lundi aux mains des opposants syriens.

Pour prendre possession de cette cité, située à 55 km au nord de Damas, ces derniers

"L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

ont utilisé une tactique inédite. Positionnés en haut de la falaise de grès surplombant le cœur historique de la ville, les rebelles, dont des djihadistes du Front al-Nosra lié à Al-Qaïda, ont fait rouler de nombreux pneus bourrés d'explosifs sur des soldats de l'armée syrienne situés en contrebas.

D'après l'agence officielle Sana, ces combattants sont ensuite entrés dans le couvent orthodoxe de Mar Takla, situé dans le centre de cette ville qui compte de nombreux édifices religieux, et où se trouvent des religieuses et des orphelins. Ils y ont enlevé douze religieuses orthodoxes, de nationalité syrienne et libanaise, selon le nonce du Saint-Siège en Syrie, Mgr Mario Zenari, cité par Radio Vatican.

"Il semble que les rebelles djihadistes les aient conduites dans le Nord, vers Yabroud. On ne connaît pas encore les motifs de cette action de la part des rebelles : s'il s'agit d'un enlèvement ou d'une prise de contrôle du couvent pour avoir la main libre à Maaloula", a précisé le nonce.

Selon AsiaNews, une agence catholique spécialisée, le Patriarcat grec-orthodoxe a également communiqué la nouvelle.

L'un des plus célèbres villages chrétiens de Syrie

Les rebelles avaient déjà pris le contrôle de Maaloula en septembre dernier, mais ils avaient été repoussés quelques jours plus tard par l'armée. Depuis trois mois, les affrontements ont été quotidiens entre les deux camps.

Cette ville chrétienne est particulièrement symbolique car elle est l'un des rares lieux au monde où est encore parlé l'araméen, la langue de Jésus-Christ.  Ce lieu, qui abrite le tombeau de sainte Thècle, est le cadre d'un célèbre pèlerinage. Il doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s'y réfugiaient. Et c'est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.

"L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

Maaloula est également une position stratégique. Elle est en effet située dans la région montagneuse de Qalamoun sur laquelle l'armée veut reprendre la main pour assurer une continuité territoriale entre les provinces de Damas et Homs, plus au nord, qui sont sous son contrôle.

Du point de vue des insurgés, cette zone proche de la frontière libanaise constitue une base-arrière utile pour encercler la capitale et commander l'accès à l'autoroute stratégique Damas-Homs.  

Avec AFP

Première publication : 02/12/2013

  • SYRIE

    "L’attaque de Maaloula vise à intimider les chrétiens de Syrie"

    En savoir plus

  • SYRIE

    La ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Syrie : le village chrétien de Maaloula attaqué par des rebelles islamistes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)