Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Culture

Bob Dylan mis en examen à Paris pour injure et provocation à la haine

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Bob Dylan a été mis en examen en novembre à Paris pour injure. Une association croate a porté plainte contre le célèbre chanteur américain pour avoir comparé le conflit entre Croates et Serbes aux persécutions des juifs par les nazis.

Bob Dylan a été entendu et mis en examen en novembre à Paris pour avoir comparé les conflits entre Croates et Serbes aux persécutions des juifs par les nazis dans une interview publiée dans l'édition française du magazine "Rolling Stone", a-t-on appris lundi 2 décembre de source judiciaire.

Le célébrissime chanteur américain, récemment décoré de la Légion d'honneur par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, a été mis en examen, pour "injure" et "provocation à la haine", à la suite de la plainte d'une association croate.

Le Conseil représentatif de la communauté et des institutions croates de France (CRCICF) avait porté plainte avec constitution de partie civile après un article publié en octobre 2012 par l'édition française du magazine "Rolling Stone".

L'association prête à accepter des excuses

Dans cette interview, le célèbre chanteur folk, défenseur des droits civiques des noirs, déclarait que, de même que ces derniers peuvent sentir l'odeur du sang du Ku Klux Klan, "les juifs peuvent sentir le sang nazi et les Serbes le sang croate".

De source judiciaire, on souligne que dans ce type de plainte la mise en examen est automatique mais qu'elle ne préjuge aucunement d'une éventuelle condamnation. L'affaire doit être jugée devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans les délits de presse.

L'association croate qui porté plainte a fait savoir mardi par le biais de son avocat qu'elle serait prête à accepter des excuses de la part du chanteur. "Une condamnation ne répare pas autant que des excuses", a déclaré Ivan Jurasinovic, avocat du CRICCF, en insistant sur le caractère public que devraient avoir de tels regrets en raison de "la violence du propos".

Une question sensible

La Croatie et la Serbie se sont affrontées après l'effondrement de la Yougoslavie et la déclaration d'indépendance de Zagreb dans une guerre qui a duré de 1991 à 1995 et fait quelque 20 000 morts.

Pendant la Seconde guerre mondiale, la Croatie a été gouvernée par le régime des Oustachis, allié des nazis qui avaient créé une Croatie indépendante sur les ruines du royaume yougoslave envahi. Des centaines de milliers de Serbes, de Juifs, de Tziganes et de Croates antifascistes sont morts dans les camps de concentration - essentiellement à Jasenovac surnommé "l'Auschwitz croate" - mis en place par le régime pro-nazi d'Ante Pavelic.

Encore aujourd'hui, les nombre des victimes tuées à Jasenovac ne fait pas l'unanimité. Zagreb avance 80 000, le Musée américain de l'Holocauste 100 000, tandis que des associations serbes parlent de 700 000 morts. Même de nos jours, des extrémistes croates et des hooligans empruntent symboles et insignes oustachis lors de manifestations politiques ou lors d'événements culturels et sportifs.

Avec dépêches (AFP et REUTERS)

Première publication : 03/12/2013

  • EXPOSITION

    Les débuts de Bob Dylan retracés à la Cité de la Musique

    En savoir plus

  • ART

    Bob Dylan le peintre fait polémique à New York

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)