Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Le camp Bouteflika crie victoire, l'opposant Ali Benflis dénonce des fraudes

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est une nouvelle souche

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'Asie mobilisée contre le braconnage des éléphants d'Afrique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Les pays concernés par le trafic d'ivoire ont signé mardi 14 "mesures d'urgence" lors d'un sommet au Botswana pour tenter d'endiguer le braconnage des éléphants. Le nombre de ces mammifères en Afrique est en baisse constante.

Quatorze "mesures d'urgence" pour enrayer le massacre des éléphants d'Afrique. L’initiative conjointement prise par les principaux pays impliqués dans le commerce de l'ivoire, dont la Chine et la Thaïlande, est encourageante pour la sauvegarde de ces mammifères, très prisés des braconniers.

Lors d'un sommet sur la protection des éléphants au Botswana, les pays signataires se sont engagés mardi 3 décembre à coordonner leurs actions et décourager la consommation. De telles mesures devraient permettre de "déverrouiller efficacement la coopération internationale en renforçant notamment l'arsenal juridique des peines contre les braconniers et les trafiquants d'ivoire pour les rendre dissuasives".

Parmi les autres mesures, figure la mobilisation de moyens nécessaires pour sensibiliser les populations vivant avec les éléphants.

Une baisse de 20% du nombre d'éléphants dans 10 ans

Les mesures d’urgence concernent de nombreux pays où sévit le braconnage comme le Gabon, le Kenya, le Niger ou la Zambie, mais aussi les pays où transite l'ivoire, tels que le Kenya, la Malaisie, les Philippines, le Vietnam, ainsi que ceux où se trouvent les principaux consommateurs, à l’instar de la Chine ou de la Thaïlande.

L'éléphant d'Afrique est menacé par une forte augmentation du braconnage ces dernières années, alimenté par une très forte demande d'ivoire en Asie, le trafic finançant au passage plusieurs groupes terroristes en Ouganda, en Somalie ou au Soudan.

On ne compte plus qu'un demi-million d'éléphants sur le continent contre 1,2 million environ en 1980, et leur nombre pourrait baisser de 20% ces dix prochaines années si rien n'est fait, selon un rapport publié lundi.

Avec AFP

Première publication : 03/12/2013

  • TERRORISME

    Le trafic d'ivoire finance les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • BRACONNAGE

    Plus de quatre-vingts éléphants empoisonnés au cyanure au Zimbabwe

    En savoir plus

  • Planning familial dans la savane

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)