Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

EUROPE

Attaque à l’acide : le danseur du Bolchoï condamné à six ans de prison

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Accusé d'être le commanditaire de l'attaque à l'acide qui a pratiquement rendu aveugle le directeur du Bolchoï, le danseur Pavel Dmitritchenko écope de six ans de prison. L'exécutant de l'attaque a été condamné à dix ans et le chauffeur à quatre ans.

Le danseur russe Pavel Dmitritchenko a été reconnu coupable, mardi 3 décembre, d'avoir commandité l'attaque à l'acide qui avait pratiquement rendu aveugle le directeur artistique du Bolchoï, Sergueï Filine, en janvier. Il écope d'une peine de six ans de prison en camp à régime sévère. À l'issue du procès qui a duré un mois, ses deux coaccusés, l'exécutant Iouri Zaroutski et le chauffeur Andreï Lipatov, ont également été reconnus coupables d'avoir causé intentionnellement de graves blessures corporelles à Sergueï Filine. Le premier est condamné à 10 ans et le second à quatre ans de prison.

Les prévenus comparaissaient depuis mi-octobre au tribunal Mechtchanski de Moscou pour cette attaque commise le 17 janvier en bas de l'immeuble du directeur artistique du théâtre, Sergueï Filine. Selon la juge, les trois hommes s'étaient "entendus préalablement" pour commettre ce crime. "Dmitritchenko était mécontent du travail de Filine en matière de répartition des rôles et des primes des artistes, Dmitritchenko a élaboré un plan criminel", a-t-elle déclaré.

Pendant le procès, Pavel Dmitritchenko a lui rejeté l'accusation d'avoir voulu de façon préméditée infliger des blessures graves à Sergueï  Filine, tout en admettant avoir demandé qu'il soit passé à tabac. Lors des plaidoiries, il s'est dit prêt à être condamné pour "coups", un chef d'accusation passible d'une peine allant jusqu'à deux ans de camp. Iouri Zaroutski a pour sa part reconnu avoir attaqué à l'acide Sergueï Filine de sa propre initiative.

Venu témoigner lors du procès, Sergueï Filine avait quant à lui déclaré qu'il ne pouvait pardonner à ses agresseurs.

Les querelles au sein du Bolchoï mises à nu

Cette affaire a eu des répercussions dans le théâtre même. Le danseur étoile Nikolaï Tsiskaridzé, en conflit ouvert avec Sergueï Filine, a été limogé en juin, après avoir mis en doute la gravité des blessures de son rival et avoir été presque ouvertement accusé d'être l'instigateur de l'agression par l'ex-directeur du théâtre, Anatoli Iksanov. Un mois plus tard, c'est Anatoli Iksanov lui-même qui a été limogé.

Mi-novembre, une danseuse américaine, Joy Womack, a affirmé dans une interview au quotidien "Izvestia" avoir dû quitter le Bolchoï dont la hiérarchie exigeait d'elle 10 000 dollars pour la faire passer au rang de soliste.

Dernier rebondissement en date : lundi 1er décembre, le chef d'orchestre et directeur musical du théâtre, Vassili Sinaïski, a démissionné de sa propre initiative, à quinze jours de la première très attendue de l'opéra "Don Carlo" de Verdi.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 03/12/2013

  • RUSSIE

    Attaque à l’acide contre le directeur du Bolchoï : un danseur passe aux aveux

    En savoir plus

  • DANSE

    Le directeur de la troupe russe du Bolchoï attaqué à l'acide

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)