Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

SPORT

Zahir Belounis, de retour du Qatar, va porter plainte contre le frère de l’émir

© Amnesty International | Le footballeur franco-algérien Zahir Belounis

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/12/2013

Le footballeur franco-algérien Zahir Belounis, tout juste revenu du Qatar où il a été retenu 17 mois sur fond de litige avec son club d’Al-Jaish, va porter plainte contre trois personnes dont un frère de l’émir, le Cheikh Joaan bin Hamad al-Thani.

Zahir Belounis, de retour en France après avoir obtenu le visa de sortie que les autorités qataries lui refusaient depuis plus d’un an et demi en raison d’une procédure en justice lancée contre son club d’Al-Jaish, s’est exprimé devant la presse mardi.

Pour obtenir son visa de sortie du Qatar, ce footballeur de 33 ans dit avoir dû signer une lettre de licenciement antidatée à février 2013, qui le prive du reliquat du contrat signé avec Al-Jaish en 2010 pour une durée de cinq ans, soit 120 000 à 150 000 euros selon son avocat.

"Nous avons convenu de saisir le Parquet de Paris en déposant plainte en fin de semaine ou au début de la prochaine sur trois fondements : escroquerie, travail dans des conditions particulièrement inhumaines, qui est un délit spécifique au code pénal, et extorsion de fonds", a déclaré Me Frank Berton, l’avocat de Zahir Belounis, lors de la conférence de presse.

"Je ne suis pas un héros, je dénonce un système"

Trois personnes, dont un membre de la famille royale, seront visées par la plainte, a-t-il précisé. Il s’agit de Dahlan Gamaan al-Ahmad, président de Military Sports Association, où Zahir Belounis a joué entre 2007 et 2010, et de deux personnes liées à Al-Jaish, émanation de ce club créée en 2010. Sont visés le secrétaire général du club et le Cheikh Jooan Bin Hamad al-Thani, frère de l’émir du Qatar, que Me Berton a présenté comme le président d’Al-Jaish. Selon l’organigramme disponible sur le site internet de la fédération qatarie de football, le club est présidé par le chef d’état-major des armées, Hamad bin Ali al-Attiyah. Mais Frank Berton, qui défend également un entrepreneur emprisonné au Qatar, affirme viser les bonnes personnes.

L’avocat a précisé que la justice française était compétente puisqu’il s’agissait d’une affaire concernant un ressortissant français. Le parquet dispose de six mois pour éventuellement confier le dossier à juge d’instruction.

En marge de cette annonce, Zahir Belounis et son avocat ont souhaité que le football puisse mener la charge en faveur d’une amélioration des droits des travailleurs étrangers au Qatar, notamment les ouvriers employés pour construire des stades en vue du Mondial 2022.

"Je ne suis pas un héros, je ne cherche pas la notoriété, je dénonce un système", a assuré Zahir Belounis, qui dit avoir vécu "l’enfer" et dont la situation a nécessité l’intervention de la diplomatie française à très haut niveau. "Je suis Français, footballeur et ça a pris des mois. Imaginez un Philippin, travailleur sur des grues...

Avec REUTERS

Première publication : 03/12/2013

  • FOOTBALL - QATAR

    Zahir Belounis, bloqué un an au Qatar : "J’avais préparé mon évasion"

    En savoir plus

  • FOOTBALL - QATAR

    Zahir Belounis, bloqué un an au Qatar : "Certaines personnes vont payer"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Retenu au Qatar, le footballeur Zahir Belounis peut rentrer en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)