Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

LE DÉBAT

Clinton – Trump : un duel décisif ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : Évian-Thonon met un terme à l'invincibilité du PSG (2-0)

© AFP | Le Sénégalais Pape Sougou (à g.), auteur du deuxième but d'Évian

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/12/2013

Invaincus depuis 36 rencontres, toutes compétitions confondues, le Paris-Saint-Germain a buté sur Évian-Thonon, mercredi. Pointant à la 15e place du classement, les Savoyards ont battu sur leur pelouse le leader du championnat 2 à 0.

Le Paris-Saint-Germain, leader du championnat, a essuyé sa première défaite après une série d'invincibilité de 36 matches, toutes compétitions confondues, sur la pelouse d'Évian-Thonon (2-0), mercredi lors de la 16e journée de Ligue 1.

Le club de la capitale s'est incliné sur des buts de Clarck Nsikulu (75e) et Pape Sougou (87e) et ne compte plus qu'un point d'avance sur Lille, vainqueur de Marseille mardi (1-0), et deux sur Monaco, qui a battu Nice (3-0).

Maladroits devant le but en dépit d'une multitude d'occasions, surtout en première période, les stars parisiennes ont peut-être été surprises par l'engagement et l'agressivité des Savoyards qui ont ouvert le score dans le dernier quart d'heure.

Montpellier s'enfonce, Bordeaux se réveille

L'autre sensation de la soirée est venue de Montpellier où la situation devient très critique pour l'entraîneur Jean Fernandez. En délicatesse avec son président, Louis Nicollin, le technicien semble totalement démuni et sa formation, qui a terminé la rencontre à 9 contre Lorient, reste engluée dans les bas-fonds de la Ligue 1 (17e).

Mickaël Landreau aurait de son côté préféré un autre dénouement au moment d'entrer dans les annales du football français et d'effacer des tablettes Jean-Luc Ettori après un 603e match en L1. Disputé à huis clos à Fos-sur-Mer, le derby corse a en effet accouché d'un nul (1-1) frustrant pour les Bastiais, qui ont laissé passer une belle occasion de se poster aux portes du Top 5 (8e).

Cette 16e journée a en revanche souri à Bordeaux, désormais septième après son succès à Guingamp (1-0). Belle réaction aussi de Rennes après quatre matches consécutifs sans victoire. Les Bretons ont dominé une formation de Saint-Étienne qui alterne le bon et le moins bon (3-1).

En bas de tableau, Sochaux, vaincu à Bonal par Reims (2-0), ne s'en sort pas et demeure bon dernier. Un constat amer et cruel pour Hervé Renard, venu à la rescousse des Lionceaux mais qui ne parvient pas à réveiller un club qui sombre à petit feu. Et samedi se profile un déplacement aux allures de mise à mort au Parc des Princes contre un PSG sans doute revanchard.

Avec dépêches (AFP)Le Paris-Saint-Germain, leader du championnat, a essuyé sa première défaite après une série d'invincibilité de 36 matches, toutes compétitions confondues, sur la pelouse d'Évian-Thonon (2-0), mercredi lors de la 16e journée de Ligue 1.

Le club de la capitale s'est incliné sur des buts de Clarck Nsikulu (75e) et Pape Sougou (87e) et ne compte plus qu'un point d'avance sur Lille, vainqueur de Marseille mardi (1-0), et deux sur Monaco, qui a battu Nice (3-0).

Maladroits devant le but en dépit d'une multitude d'occasions, surtout en première période, les stars parisiennes ont peut-être été surprises par l'engagement et l'agressivité des Savoyards qui ont ouvert le score dans le dernier quart d'heure.

Montpellier s'enfonce, Bordeaux se réveille

L'autre sensation de la soirée est venue de Montpellier où la situation devient très critique pour l'entraîneur Jean Fernandez. En délicatesse avec son président, Louis Nicollin, le technicien semble totalement démuni et sa formation, qui a terminé la rencontre à 9 contre Lorient, reste engluée dans les bas-fonds de la Ligue 1 (17e).

Mickaël Landreau aurait de son côté préféré un autre dénouement au moment d'entrer dans les annales du football français et d'effacer des tablettes Jean-Luc Ettori après un 603e match en L1. Disputé à huis clos à Fos-sur-Mer, le derby corse a en effet accouché d'un nul (1-1) frustrant pour les Bastiais, qui ont laissé passer une belle occasion de se poster aux portes du Top 5 (8e).

Cette 16e journée a en revanche souri à Bordeaux, désormais septième après son succès à Guingamp (1-0). Belle réaction aussi de Rennes après quatre matches consécutifs sans victoire. Les Bretons ont dominé une formation de Saint-Étienne qui alterne le bon et le moins bon (3-1).

En bas de tableau, Sochaux, vaincu à Bonal par Reims (2-0), ne s'en sort pas et demeure bon dernier. Un constat amer et cruel pour Hervé Renard, venu à la rescousse des Lionceaux mais qui ne parvient pas à réveiller un club qui sombre à petit feu. Et samedi se profile un déplacement aux allures de mise à mort au Parc des Princes contre un PSG sans doute revanchard.

Avec dépêches (AFP)

Première publication : 05/12/2013

  • FOOTBALL

    Ligue 1 : Lille bat l’OM (1-0) et se rapproche du PSG

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)