Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Donald Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Universités françaises : la compétition internationale "pas forcément négative"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fête de la musique : Arat Kilo, au carrefour des influences

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Familles séparées : la grogne monte aux États-Unis

En savoir plus

L’invité du jour

Karine Tuil : "Romancière, je tente à travers l’observation de la société d’en décrypter la complexité"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Boeing : "Il faut maintenir le dialogue entre américains et chinois"

En savoir plus

Economie

Vidéo : SpaceX, l’Américain qui vient faire de l’ombre à Arianespace

© AFP | La fusée Falcon 9 de SpaceX, octobre 2013

Vidéo par Philip CROWTHER , Stanislas DE SAINT HIPPOLYTE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/12/2013

Arianespace n’a qu’à bien se tenir. En réussissant son premier tir commercial, mardi 3 décembre, la compagnie SpaceX est entrée dans le secteur très fermé de la conquête spatiale, tout en proposant des prix imbattables.

Décollage réussi pour la fusée Falcon 9. Après deux tentatives avortées, la compagnie américaine SpaceX a finalement réussi son premier tir commercial dans la nuit du mardi 3 décembre à Cap Canaveral, en Floride.

C’est la première fois qu’un opérateur privé lance en orbite géostationnaire haute un satellite de télécommunications. Il a été construit par le groupe luxembourgeois SES. Représentant un investissement de plus de 100 millions de dollars, l’engin de plus de trois tonnes doit être placé à 36 000 km d'altitude. Il permettra de diffuser des chaînes de télévision et de fournir divers services de télécommunications, tels que l'accès Internet à haut débit, en Chine, en Inde et au Vietnam notamment.

Elon Musk, un PDG “visionnaire”

Tweet de SpaceX lors du décollage de la fusée Falcon 9

Avec cette opération réussie, SpaceX vient confirmer sa maîtrise dans un secteur largement dominé par le groupe français Arianespace. “SpaceX a le potentiel pour devenir un acteur majeur du marché en raison du nombre important de lancements programmés - environ 12 par an - et aussi à cause des prix qu’ils mettent en avant”, estime Jeff Foust, journaliste pour la magazine spécialisé “The space review”.

Derrière le succès de cette entreprise, un homme à la volonté de fer : Elon Musk, désireux de s’attaquer au monopole d’Arianespace en matière de lancement des satellites qu’il propose à des prix défiant toute concurrence. À seulement 42 ans, cet ingénieur américain a déjà plusieurs projets novateurs à son actif comme PayPal, tout en travaillant également pour de grandes entreprises comme Telsa Motors. “Il a énormément de charisme et c’est un visionnaire”, affirme Carissa Christensen, du cabinet de conseil The Tauri Group. L’acteur américain Robert Downey Jr. a même confié s’être inspiré de lui pour incarner Tony Stark, le héros de la saga “Iron Man”. “Il apporte à cette industrie un état d’esprit différent de celui des dirigeants traditionnels du secteur”, renchérit Jeff Foust.

Arianespace reste confiant

Invité d’honneur mardi à Washington à l’occasion d’un dîner des professionnels du secteur spatial, le nouveau patron d’Arianespace est conscient de la menace. “À l’évidence, SpaceX a un contrat important avec la NASA, c’est ce qui leur permet de proposer des prix bas mais ce n’est qu’une stratégie d’entrée sur le marché. Nous ferons face à SpaceX comme nous avons fait face à d’autres compétiteurs. Nous avons pour nous un avantage énorme aux yeux de nos clients, c’est la fiabilité et la disponibilité de notre lanceur”, a déclaré Stéphane Israël, PDG d’Ariane.

Pour SpaceX, le chemin à parcourir est encore long avant de sérieusement concurrencer Ariance 5 et ses 60 lancements réussis d’affilée. Mais Elon Musk vise déjà plus loin et souhaite, à terme, créer des bases humaines sur Mars.

FRANCE 24 avec dépêche REUTERS

Première publication : 04/12/2013

  • ESPACE

    Un satellite de la Nasa fait route vers la Lune

    En savoir plus

  • ESPACE

    L’Inde fait du low-cost la marque de fabrique de sa mission martienne

    En savoir plus

  • SCIENCES

    La comète ISON a rendez-vous avec le soleil

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)