Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

Afrique

Hollande : "Vu l'urgence, j'ai décidé d'agir immédiatement en Centrafrique"

© AFP

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/12/2013

Après l'accord de l'ONU sur une action militaire franco-africaine en Centrafrique, François Hollande a annoncé une opération rapide et immédiate pour protéger la population. Retour sur les événements clés de la journée.

La République centrafricaine est plongée dans le chaos depuis que les rebelles de la Séléka ont chassé le président François Bozizé du pouvoir, en mars. Leur chef, Michel Djotodia, aujourd'hui président par intérim, ne contrôle pas ses troupes. Des milices chrétiennes "anti-balaka" se sont formées en réaction aux violences des ex-rebelles maintenant au pouvoir.

Reportage exclusif de FRANCE 24 sur les combats à Bangui

Retour sur les événements marquants de ce jeudi 5 décembre en Centrafrique :

  • Jeudi 5 décembre, à l’aube, des tirs assez fournis d’armes automatiques, de mitrailleuses et de mortiers ont été entendus dans plusieurs quartiers de Bangui, la capitale de Centrafrique. "Il semblerait qu’il s’agisse d’attaques de milices anti-Balaka ("anti-machettes", en langue sango) sur des cantonnements des forces armées centrafricaines et notamment le camp militaire de Kassaï", expliquait Matthieu Mabin, envoyé spécial de FRANCE 24.
  • Plus de 130 personnes ont été tuées dans la capitale lors des combats, selon un bilan provisoire établi par l’envoyé spécial de FRANCE 24. On ignore encore le nombre de victimes dans le reste du pays.
  • Dans l’après-midi, le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, à l'unanimité, une résolution autorisant la force panafricaine et les troupes françaises présentes en Centrafrique à faire usage de la force pour protéger les civils, et ce pour une période de six mois. La résolution 2127 impose également un embargo d'un an sur les ventes d'armes destinées au pays.
  • François Hollande : "Cette intervention sera rapide"
    François Hollande a réuni à 18 heures un conseil restreint de défense à l’Élysée. À l’issue de la rencontre, le chef de l’État français a annoncé une action militaire "immédiate" de la France en Centrafrique. Selon le président, l'opération française « s’annonce brève" et "n'a pas vocation à durer". "La France est attendue pour éviter une catastrophe humanitaire, elle sera là", a-t-il ajouté. "Cette intervention sera rapide, elle n'a pas vocation à durer et je suis sûr de son succès."
  • Les effectifs français actuels en République centrafricaine, soit 600 militaires, seront doublés pour la plus importante action militaire française depuis l’opération Serval lancée en janvier au Mali.
  • Londres a proposé une "aide logistique limitée" à la France, selon des sources officielles.

 

Cliquez ici pour afficher le liveblogging sur votre mobile ou votre tablette.

Attention, certaines images de ce liveblogging peuvent heurter les sensibilités

 

 

Première publication : 05/12/2013

  • CENTRAFRIQUE

    Crise en Centrafrique : revivez les événements du jeudi 5 décembre

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : des tirs à l'arme lourde dans plusieurs quartiers de Bangui

    En savoir plus

  • RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

    En attendant le feu vert de l’ONU, l’armée française se prépare à intervenir à Bangui

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)