Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Moyen-orient

Au moins 52 morts dans une attaque contre le ministère de la Défense à Sanaa

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/12/2013

Au moins 52 personnes ont péri jeudi dans un attentat-suicide suivi d'un assaut armé contre le complexe qui abrite le ministère de la Défense à Sanaa. Cinq médecins et trois infirmières ont été tués dans l'attaque.

Au moins 52 personnes ont été tuées, jeudi 5 décembre, dans un attentat-suicide qui a été suivi d'un assaut armé contre le complexe du ministère yéménite de la Défense à Sanaa, selon le dernier bilan fourni par un responsable des services de sécurité. "Nous adressons nos sincères condoléances aux familles des victimes", a déclaré la porte-parole adjointe du département d'État Marie Harf, en dénonçant cette attaque "insensée" qui a également fait 167 blessés, selon la commission suprême de sécurité citée par l'agence officielle Saba.

Selon une source médicale citée par l'AFP, l'attaque a notamment ciblé l'hôpital militaire du complexe. Cinq médecins, dont deux Allemands, deux Vietnamiens et une Yéménite, ainsi que trois infirmières, deux Philippines et une Indienne ont été tués dans l'attaque.

Un modus operandi rappelant celui d'Al-Qaïda

Le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi s'est rendu sur le lieu de l'attaque, qui pour l'heure n'a pas été revendiquée. L'attentat, lancé selon un modus operandi rappelant celui d'Al-Qaïda, a consisté à attaquer l'une des entrées du complexe du ministère à l'aide d'une voiture piégée conduite par un kamikaze. Puis un assaut a été lancé par des hommes armés qui ont forcé l'entrée du complexe.

Le ministère a annoncé sur son site internet avoir repris la situation en main à l'intérieur du complexe situé à l'entrée de la vieille ville de Sanaa. Mais un correspondant de l'AFP sur place a indiqué que les soldats continuaient à pourchasser des complices des assaillants dans les immeubles et les maisons avoisinants.

Avec AFP

Première publication : 05/12/2013

  • TERRORISME

    Yémen : 56 soldats tués dans trois attaques attribuées à Al-Qaïda

    En savoir plus

  • YÉMEN

    Un attentat contre l'armée yéménite fait six morts

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Une conférence téléphonique entre chefs d'Al-Qaïda interceptée par les services secrets américains

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)