Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Culture

Mort d'Édouard Molinaro, réalisateur de "La Cage aux folles"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/12/2013

Édouard Molinaro, réalisateur du célèbre "La cage aux folles", de "l'Emmerdeur" ou encore de "Beaumarchais l'insolent", a succombé, samedi à une insuffisance pulmonaire à Paris. Le cinéaste français était âgé de 85 ans.

Il était le réalisateur d'une trentaine de films dont le célèbre "La cage aux folles". Une semaine après la mort de Georges Lautner, c'est un autre cinéaste français de talent, Édouard Molinaro qui s'est éteint, samedi 7 décembre, à Paris. Âgé de 85 ans, il a succombé à une insuffisance pulmonaire à l'hôpital Tenon, selon son entourage.

Né à Bordeaux le 13 mai 1928, dans une famille bourgeoise, Édouard Molinaro était réputé pour la précision de son travail, mais aussi pour sa très grande modestie.

Après des débuts dans le polar ("Le Dos au mur", "Des Femmes disparaissent", "Un Témoin dans la ville"), Édouard Molinaro s'était reconverti dans la comédie, tournant avec plusieurs monstres sacrés du cinéma : Louis de Funès ("Oscar", "Hibernatus"), Lino Ventura ("L'Emmerdeur") ou encore Jacques Brel ("Mon Oncle Benjamin", "L'Emmerdeur").

Classé dans la "nouvelle vague" à la fin des années 50, son succès populaire avait atteint un sommet avec l'adaptation, en 1978, de "La Cage aux folles", de Jean Poiret, avec Michel Serrault et Ugo Tognazzi.

Dans les années 90, Édourd Molinaro a continuer d'adapter des pièces de théâtre pour le grand écran, comme "Le Souper" (1992), avec Claude Brasseur et Claude Rich. Mais il se tourne surtout vers la télévision, réalisant des téléfilms (les "Claudine", "Au bon beurre", "Nana", "Une famille pas comme les autres") ou des épisodes de séries ("H", "Navarro", "Le Tuteur").

Avec AFP

Première publication : 07/12/2013

  • CINÉMA

    Décès de Georges Lautner, le réalisateur des "Tontons Flingueurs"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)