Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

FOCUS

Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à Jérusalem : beaucoup d'attente"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce et ses créanciers proches d'un accord

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Législatives : la campagne commence"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Vincent Lindon vers un 2nd prix d'interprétation ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jeremy Renner, un homme d'action sur la Croisette

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 20h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/12/2013

Comme un poisson en cage

Après des décennies de surpêche, les océans semblent avoir atteint leurs limites alors que la demande mondiale en poissons n’a jamais été aussi forte. L’élevage industriel de poissons est-il l’avenir ? Veta la Palma, une ferme piscicole en Andalousie a choisi un autre modèle.

Un poisson sur deux qui se retrouve dans nos assiettes ne vient pas de la mer, mais de la terre. Face à la demande croissante en poissons, les ressources halieutiques s’amenuisent et l’aquaculture devient indispensable.

L’élevage industriel et intensif de poissons va souvent de pair avec l’emploi d’antibiotiques ou l’utilisation d’aliments composés de farines et d’huiles de poissons sauvages...

A Veta la Palma, un élevage extensif, le poisson se nourrit naturellement et n’ingère aucun antibiotique. Ce modèle peut néanmoins trouver ses limites dans une vision plus industrielle de la production.

D’autres entreprises tentent d’innover afin de mettre en place une aquaculture durable répondant à la demande tout en préservant la ressource. 

Par Marina BERTSCH , Juliette LACHARNAY , Cyril VANIER , Anna-Gaelle BRAULT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

09/05/2017 Planète

Agriculture sans pesticides : le champ des possibles

En Afrique australe, c'est un fléau qui se propage à vitesse grand V : la chenille légionnaire. Un parasite difficilement contrôlable, car résistant aux pesticides. Ces produits...

En savoir plus

24/04/2017 Planète

L'écotourisme, une fausse bonne idée ?

Le tourisme écologique a le vent en poupe et progresse d'environ 20 % par an. L'objectif de cette nouvelle forme de voyage citoyen est de minimiser l'impact sur l'environnement...

En savoir plus

11/04/2017 crise

Dessalement : la mer à boire

Les sécheresses, les pluies imprévisibles, le changement climatique aggravent la crise de l'eau partout dans le monde. Face à cela, le dessalement de l'eau de mer, technique...

En savoir plus

30/03/2017 Hydroélectrique

100 % énergies renouvelables : partout et pour tous ?

Sommes-nous à l'aube d'une nouvelle ère ? Sans pétrole, sans charbon ? Les énergies alternatives occupent de plus en plus de terrain, comme au Costa Rica, où pendant plus de...

En savoir plus

15/03/2017 Pollution

Véhicule électrique : une voiture pas si écolo

C'est une course et un pari sur l'avenir : la voiture électrique. Celle qu'on nous promet toujours plus verte, plus performante, plus démocratique. Pourtant son impact sur...

En savoir plus