Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement met-il la pression sur les médias français ?

En savoir plus

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 20h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/12/2013

Comme un poisson en cage

Après des décennies de surpêche, les océans semblent avoir atteint leurs limites alors que la demande mondiale en poissons n’a jamais été aussi forte. L’élevage industriel de poissons est-il l’avenir ? Veta la Palma, une ferme piscicole en Andalousie a choisi un autre modèle.

Un poisson sur deux qui se retrouve dans nos assiettes ne vient pas de la mer, mais de la terre. Face à la demande croissante en poissons, les ressources halieutiques s’amenuisent et l’aquaculture devient indispensable.

L’élevage industriel et intensif de poissons va souvent de pair avec l’emploi d’antibiotiques ou l’utilisation d’aliments composés de farines et d’huiles de poissons sauvages...

A Veta la Palma, un élevage extensif, le poisson se nourrit naturellement et n’ingère aucun antibiotique. Ce modèle peut néanmoins trouver ses limites dans une vision plus industrielle de la production.

D’autres entreprises tentent d’innover afin de mettre en place une aquaculture durable répondant à la demande tout en préservant la ressource. 

Par Marina BERTSCH , Juliette LACHARNAY , Cyril VANIER , Anna-Gaelle BRAULT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/06/2017 Pôle Nord

Fontes des pôles : à qui profite le crime ?

Depuis 30 ans, la glace fond. Au total, plus d’un million de kilomètres carrés de glace auraient disparus, entre pôle Nord et pôle Sud combinés. Une aubaine pour certains...

En savoir plus

09/06/2017 Planète

Mars : Planète B ?

Et si nous devions un jour abandonner notre planète Terre, ravagée par l’impact des activités humaines ? C’est une possibilité qu'envisagent la NASA et plusieurs organisations...

En savoir plus

26/05/2017 Planète

Trump : l’ennemi du climat

Ils ont leurs quartiers dans le Bureau ovale et Donald Trump, président américain, est actuellement leur porte-voix le plus célèbre. On les pensait sur le déclin, mais les...

En savoir plus

09/05/2017 Planète

Agriculture sans pesticides : le champ des possibles

En Afrique australe, c'est un fléau qui se propage à vitesse grand V : la chenille légionnaire. Un parasite difficilement contrôlable, car résistant aux pesticides. Ces produits...

En savoir plus

24/04/2017 Planète

L'écotourisme, une fausse bonne idée ?

Le tourisme écologique a le vent en poupe et progresse d'environ 20 % par an. L'objectif de cette nouvelle forme de voyage citoyen est de minimiser l'impact sur l'environnement...

En savoir plus