Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye l'UE !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 19h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/12/2013

Comme un poisson en cage

Après des décennies de surpêche, les océans semblent avoir atteint leurs limites alors que la demande mondiale en poissons n’a jamais été aussi forte. L’élevage industriel de poissons est-il l’avenir ? Veta la Palma, une ferme piscicole en Andalousie a choisi un autre modèle.

Un poisson sur deux qui se retrouve dans nos assiettes ne vient pas de la mer, mais de la terre. Face à la demande croissante en poissons, les ressources halieutiques s’amenuisent et l’aquaculture devient indispensable.

L’élevage industriel et intensif de poissons va souvent de pair avec l’emploi d’antibiotiques ou l’utilisation d’aliments composés de farines et d’huiles de poissons sauvages...

A Veta la Palma, un élevage extensif, le poisson se nourrit naturellement et n’ingère aucun antibiotique. Ce modèle peut néanmoins trouver ses limites dans une vision plus industrielle de la production.

D’autres entreprises tentent d’innover afin de mettre en place une aquaculture durable répondant à la demande tout en préservant la ressource. 

Par Marina BERTSCH , Juliette LACHARNAY , Cyril VANIER , Anna-Gaelle BRAULT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

15/03/2017 Pollution

Véhicule électrique : une voiture pas si écolo

C'est une course et un pari sur l'avenir : la voiture électrique. Celle qu'on nous promet toujours plus verte, plus performante, plus démocratique. Pourtant son impact sur...

En savoir plus

01/03/2017 Environnement

Internet : une pollution virtuelle ?

Polluer pour vous, c'est quoi ? Utiliser sa voiture ? Jeter un sac plastique à la mer ?... Il existe une pollution moins visible : Internet ! Le web émet autant de Co2 que le...

En savoir plus

14/02/2017 Planète

La vague zéro déchet à la conquête des citoyens

Chaque année, nous produisons environ 1,3 milliard de tonnes de déchets sur la planète. Face à ce constat, une armée de citoyens a décidé de se retrousser les manches. Leur...

En savoir plus

31/01/2017 Planète

Mourir pour la planète

Être prêt à donner sa vie pour empêcher la construction d'un barrage ou d'un aéroport... certains n'hésitent pas. L’environnement est devenu une ligne de front. Face aux intérêts...

En savoir plus

23/01/2017 Planète

Nucléaire : le casse-tête Fessenheim

Pour ses détracteurs, la centrale de Fessenheim, construite en zone sismique et assise sur la plus grande nappe phréatique d’Europe, est une bombe à retardement. François...

En savoir plus