Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

George Weah : la légende du football officiellement président du Liberia

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Afrine : une balle dans le pied d'Erdogan ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Guerre en Syrie : les Kurdes, grands perdants du conflit ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 20h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 09/12/2013

Comme un poisson en cage

Après des décennies de surpêche, les océans semblent avoir atteint leurs limites alors que la demande mondiale en poissons n’a jamais été aussi forte. L’élevage industriel de poissons est-il l’avenir ? Veta la Palma, une ferme piscicole en Andalousie a choisi un autre modèle.

Un poisson sur deux qui se retrouve dans nos assiettes ne vient pas de la mer, mais de la terre. Face à la demande croissante en poissons, les ressources halieutiques s’amenuisent et l’aquaculture devient indispensable.

L’élevage industriel et intensif de poissons va souvent de pair avec l’emploi d’antibiotiques ou l’utilisation d’aliments composés de farines et d’huiles de poissons sauvages...

A Veta la Palma, un élevage extensif, le poisson se nourrit naturellement et n’ingère aucun antibiotique. Ce modèle peut néanmoins trouver ses limites dans une vision plus industrielle de la production.

D’autres entreprises tentent d’innover afin de mettre en place une aquaculture durable répondant à la demande tout en préservant la ressource. 

Par Marina BERTSCH , Juliette LACHARNAY , Cyril VANIER , Anna-Gaelle BRAULT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

16/01/2018 smartphone

Votre smartphone est-il éthique ?

Depuis que vous avez un smartphone, combien de modèles avez-vous possédé ? Trois, cinq, dix ? En moyenne, on change de smartphone tous les deux ans, pas parce qu'il est cassé,...

En savoir plus

14/12/2017 Réchauffement climatique

2017, année catastrophique pour l’environnement ?

Inondations, ouragans, sécheresse, feux de forêt, températures extrêmes, émissions de Co2 en augmentation : 2017 a été un cru exceptionnellement mauvais, battant mois après mois...

En savoir plus

01/12/2017 Pétrole

Le virage vert des pétroliers, info ou intox ?

Total, Shell, Statoil, l'Arabie Saoudite... Les géants du pétrole annoncent des milliards de dollars d'investissements dans les énergies renouvelables. Nous avons voulu savoir...

En savoir plus

16/11/2017 Norvège

Saumon de Norvège : la guerre du pou est déclarée

À une époque, le saumon était un poisson luxueux, réservé aux tables de Noël. Aujourd’hui, il est devenu un plat du quotidien. La croissance de ce marché est vertigineuse. On...

En savoir plus

02/11/2017 Énergie nucléaire

Nucléaire : on fait quoi des déchets ?

La France est le royaume du nucléaire. L’industrie émet peu de Co2, mais les déchets qu’elle produit sont un casse-tête sans solution à long terme.

En savoir plus