Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un prisonnier américain de 85 ans libéré de Corée du Nord

© AFP | Le ressortissant américain Merrill Newman

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/12/2013

La Corée du Nord a expulsé samedi un Américain âgé de 85 ans, emprisonné depuis fin octobre dans le pays en raison d’"actes hostiles". Selon Pyongyang, l’homme avait commis des crimes en tant que touriste mais également durant la guerre de Corée.

Détenu depuis plus d'un mois par le régime de Pyongyang, Merrill Newman, un ressortissant américain de 85 ans, a été expulsé, samedi 7 décembre, de Corée du Nord, a indiqué l'agence de presse officielle KCNA. Une libération effectuée pour des raisons humanitaires et compte tenu de "la reconnaissance des faits qu'il avait commis, les excuses qu'il avait présentées, son repentir sincère, son âge avancé et sa santé", précise l’agence.

Souffrant de problèmes cardiaques, l'homme originaire de Californie est arrivé à Pékin, où il a confié à des journalistes japonais qu'il "se sentait bien" et qu'il "souhaitait rentrer chez lui pour retrouver sa femme".

Merrill Newman, ancien membre des forces spéciales américaines, avait été arrêté en raison d'"actes hostiles", le 26 octobre à bord d'un avion au départ de Pyongyang quelques minutes avant le décollage, après être entré sur le territoire nord-coréen "sous l'apparence d'un touriste", avait alors indiqué KCNA. Toujours d’après l’agence officielle, Merrill Newman était accusé d'avoir "diffamé le système socialiste [de Corée du Nord], de manière tout à fait contraire au but du voyage".

La Corée du Nord l'accusait également d'être un criminel ayant pris part aux massacres de civils innocents pendant la guerre de Corée entre 1950 et 1953. Durant sa détention, le prisonnier était apparu sur un enregistrement vidéo, diffusé par le régime communiste, dans lequel il confessait ses crimes et présentait ses excuses.

"Décision positive"

Le vice-président américain, Joe Biden, s'est félicité de cette libération qualifiée de "positive", depuis la Corée du Sud, où il termine une tournée en Asie. "Nous sommes heureux que M. Merrill Newman ait été autorisé à quitter la République populaire démocratique de Corée et rejoigne sa famille", avait indiqué un peu plus tôt la porte-parole adjointe du département d'État Marie Harf.

Washington a toutefois profité de cette libération pour rappeler le sort d’un autre de ses ressortissants sur le sol nord-coréen. "Cette décision met encore plus la lumière sur la détention en cours de M. Kenneth Bae, emprisonné depuis plus d'un an", a ajouté la porte-parole américaine dans un communiqué. Elle fait ici référence au cas d'un Américain d'origine coréenne, condamné en mai dernier à 15 ans d'internement pour avoir tenté de "renverser" le régime.

"Nous demandons encore une fois à la République populaire démocratique de Corée de pardonner à M. Bae et de lui accorder une amnistie spéciale et une libération immédiate comme un geste humanitaire, pour qu'il puisse lui aussi retourner chez les siens", a ajouté Marie Harf, précisant que "le gouvernement des États-Unis continuera de travailler activement sur ce dossier".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/12/2013

  • CORÉE DU NORD

    Des Nord-Coréens exécutés pour avoir regardé la télévision sud-coréenne

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang s'apprête à redémarrer un réacteur nucléaire "dans un état épouvantable"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Kim Jong-un est le papa d'une petite fille, révèle Dennis Rodman

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)