Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Armée française : le premier accroc d'Emmanuel Macron ? (partie 1)

En savoir plus

Afrique

Plus de 50 chefs d’État seront présents aux obsèques de Mandela

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/12/2013

Déjà 53 chefs d'État sont attendus en Afrique du Sud pour les funérailles de Nelson Mandela. Parmi eux, Barack Obama, François Hollande, mais aussi Nicolas Sarkozy, invité par l’Élysée. Le Dalaï Lama, en revanche, a décliné l’invitation.

Ils viendront rendre hommage à la mémoire de l’icône sud-africaine. Cinquante-trois chefs d'État ou de gouvernement, dont Barack Obama et François Hollande, ont confirmé dimanche 8 décembre leur présence en Afrique du Sud pour les funérailles de Nelson Mandela, a annoncé la ministre des Affaires étrangères sud-africaine.

Parmi les invités, se trouveront également la Brésilienne Dilma Roussef, le Premier ministre britannique David Cameron, mais aussi Nicolas Sarkozy – invité par le président français –, et les anciens présidents américains George W. Bush et Jimmy Carter. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon sera également présent.

D'autres personnalités comme le Prince Charles, l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, le musicien Peter Gabriel, l'entrepreneur Richard Branson feront également le déplacement.

Le Dalaï Lama, en revanche, qui s'est vu refuser deux fois un visa pour l'Afrique du Sud ces dernières années, a fait savoir qu'il n'assisterait pas à ces événements.

Certains de ces invités prendront la parole au cours d'une cérémonie d'hommage officielle, mardi 10 décembre au stade de Soccer City à Johannesburg, à partir de 11h00 (09h00 GMT), a déclaré Collins Chabane, le ministre à la Présidence, en rappelant que le corps du premier président noir d'Afrique du Sud ne sera pas exposé dans le stade.

D'autres personnalités se rendront plus tard à Qunu, le village de son enfance dans le sud du pays, pour ses obsèques prévues dimanche 15 décembre.

Une semaine de deuil national a commencé dimanche en Afrique du Sud. Un peu partout dans le pays, les Sud-Africains se sont rassemblés, dans les rues, les églises, les synagogues, les mosquées, pour saluer la mémoire du "père de la nation arc-en-ciel".

Avec AFP

Première publication : 08/12/2013

  • AFRIQUE DU SUD - FRANCE

    Témoignage : "Je n’ai jamais autant ri qu’avec Nelson Mandela"

    En savoir plus

  • MORT DE NELSON MANDELA

    Les Sud-Africains unis dans la prière pour le premier jour de deuil national

    En savoir plus

  • MORT DE NELSON MANDELA

    La France et l'apartheid, de l'indifférence à l'intransigeance

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)