Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

Amériques

Les pilleurs profitent de la grève des policiers en Argentine

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/12/2013

Plusieurs régions d'Argentine sont le théâtre de pillages depuis la semaine dernière, alors que les policiers sont en grève dans une dizaine de provinces. Cette poussée de violences a fait un mort et plusieurs blessés dans le centre du pays.

La tension est toujours vive en Argentine, lundi 9 décembre, alors qu'une vague de pillages, profitant d'une grève de la police dans une dizaine de provinces, inquiète les autorités. Le phénomène, parti mardi de Cordoba, au centre du pays, s’est étendu aux provinces d’Entre Rios et de Buenos Aires entre samedi 7 et dimanche 8 décembre.

Alors que le chef du cabinet de la présidence, Jorge Capitanich, a accusé les pilleurs de chercher à "semer la panique", le pape François a lancé un "appel à la paix", selon l'archevêque de Cordoba, Carlos Nanez.

Un mort à Cordoba

Un homme d’une vingtaine d’années est mort, mercredi, à Cordoba, où des groupes de jeunes, parfois à moto, ont brisé des vitrines de commerces avant de les dévaliser. De nombreux coups de feu ont été tirés. Des dizaines de personnes ont été blessées, et 52 pilleurs ont été interpellés. Le calme est ensuite revenu, quand un accord a été trouvé entre les policiers et le gouverneur.

En grève, les forces de l'ordre protestent pour revendiquer des salaires plus élevés, et seule la police fédérale est toujours en exercice.

L'expression d'une tension sociale

Les actes de pillage sont récurrents en Argentine depuis la fin des années 1980. Pour le sociologue, Enrique Zuleta Puceiro, c'est l'expression d'une tension sociale dans une économie rongée par l'inflation.

Fin 2001, une explosion sociale d'une grande violence avait surgi, alors que le pays s'enfonçait dans une grave crise économique. L'an dernier, des pillages de supermarchés avaient eu lieu dans plusieurs villes d'Argentine, commis par des personnes en grande précarité.

Cette poussée de violence surgit alors que l’Argentine fêtera, mardi 10 décembre, 30 ans de démocratie ininterrompue depuis la dernière dictature (1976 – 1983).

Avec dépêches AFP

Première publication : 09/12/2013

  • LÉGISLATIVES ARGENTINES

    Argentine : le parti de la présidente Kirchner accuse plusieurs revers

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Élections législatives en Argentine : vers la fin du "kirchnérisme" ?

    En savoir plus

  • ARGENTINE

    Monseigneur Bergoglio et les années de plomb

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)