Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : l'ONU va déployer 10 000 casques bleus

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre les jihadistes

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : tableau noir pour l'exécutif ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Ebola : le médecin américain soigné avec le sérum ZMapp est guéri

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

Amériques

Canada : à Edmonton, les policières musulmanes ont désormais un hijab officiel

© Police d'Edmonton. | Les femmes policières musulmanes peuvent porter le voile islamique.

Texte par Ségolène ALLEMANDOU

Dernière modification : 09/12/2013

Un uniforme comprenant un hijab pour les policières de confession musulmane a été dévoilé par la police d'Edmonton, au Canada anglophone. Cette décision tranche avec le débat qui agite le Québec, prêt à légiférer contre le port du foulard.

L'initiative n'émane pas de la communauté musulmane mais de la direction de la police d'Edmonton (Alberta, ouest du Canada) elle-même. Le service de police de la ville (SPE) a dévoilé, vendredi 6 décembre, une tenue pour les policières musulmanes avec un voile assorti à l'uniforme .

Après avoir étudié plusieurs prototypes de voile, le SPE a opté pour un voile islamique qui a reçu quelques ajustements en accord avec la communauté musulmane de la ville, rapporte le journal local "Metro Edmonton".

Objectif de cette démarche, qui devrait entrer en application dans les prochaines semaines : refléter la diversité culturelle de la ville et attirer plus de femmes dans les effectifs de la police. Le conseiller municipal de la ville, Scott McKeen, y voit une "manière de dire à [...] la communauté musulmane d'Edmonton 'non, vous n'avez pas à être isolés, vous êtes une partie de nous'".

"Bien qu'il y ait plusieurs interprétations quant à la signification du hijab, le police dit respecter le choix des musulmanes portant le voile", peut-on lire dans un communiqué.
Edmonton compte 43 600 personnes de confessions musulmanes sur une population de 795 600, selon les données de "Statistique Canada" datant de 2011. L'État de l'Alberta représente la troisième communauté musulmane la plus importante du Canada, après celles de l'Ontario et du Québec.

La campagne de publicité de Lakeridge hospital à Toronto.


Le voile autorisé dans la police de Toronto depuis 2011

Cette inititiave, qui a fait grincer des dents les nationalistes sans toutefois provoquer de débats passionnels au Canada, n'est pas une première en soi. Le port du voile dans la police de Toronto est autorisé depuis 2011. Aujourd'hui, la capitale de l'État de l'Ontario entend étendre cette mesure à d'autres secteurs du service public. Une campagne a notamment été lancée pour autoriser le port du voile pour le personnel hospitalier.
 
Mais tous les États canadiens ne semblent pas prêts à emprunter ce même chemin. Le Québec, qui préfère semble-t-il s'inspirer du modèle français avec sa charte de la laïcité, est sur le point de légiférer contre le port du voile. En septembre dernier, le Parti québequois, majoritaire à l’Assemblé nationale, a proposé un projet de loi visant à interdire le hijab, le turban, la kippa et les autres signes religieux dans les établissements publics, dont les universités. 

La "charte des valeurs" laïques, proposée par le gouvernement, a suscité de vives protestations ces deniers mois. À Montréal, notamment, les manifestants ont scandé "le Québec, c'est pas la France" afin de réaffirmer leur attachement à la liberté d'afficher leur religion sur leur lieu de travail.

Première publication : 09/12/2013

  • RELIGION

    Québec : manifestation à Montréal contre le projet de loi sur la laïcité

    En savoir plus

  • QUÉBEC

    Interdire les symboles religieux, la charte qui ne passe pas au Québec

    En savoir plus

  • Le voile, une affaire francophone ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)