Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • En prison depuis un an, Karim Wade bientôt fixé sur son sort

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

Afrique

En images : à Soweto et Johannesburg, la ferveur ne faiblit pas

© Sarah Leduc / FRANCE 24

Texte par Sarah LEDUC

Dernière modification : 04/02/2014

Les Sud-Africains n'ont pas attendu l'ouverture officielle des célébrations pour rendre hommage à Madiba. Ils se succèdent en permanence devant sa demeure de Johannesburg et celle de Soweto, transformée en musée. Visite en son et en images.

Pour trouver la rue Vilakazi, il faut passer quelques bidonvilles et quartiers chics, qui se succèdent naturellement dans Soweto. Des barrages de police et des gamins des rues, qui essaient d'organiser le ballet des voitures dans le parking pour se faire quelques sous, nous indiquent que nous sommes arrivés à bon port. À quelques centaines de mètres, qu'il faudra parcourir à pied, se trouve l'ancienne maison où Nelson Mandela vécut dans sa jeunesse avec sa femme de l'époque, Winnie. Aujourd'hui transformée en musée, la demeure rose fait, depuis jeudi soir, office de mémorial et les visiteurs y défilent sans discontinuer.


Les célébrations y ont un air de kermesse sponsorisée par l'ANC [Congrès national africain, parti au pouvoir], dont les drapeaux vert, jaune et noir flottent à tous les lampadaires. Sous une discrète surveillance policière, la foule enfle au fil des heures. Aux terrasses des restaurants, des couples avec la casquette à l'effigie de Madiba vissée sur la tête sirotent des bières. Des touristes, profitant d'un voyage préprogrammé, posent devant le portrait géant de Mandela. Les mères précipitent leurs rejetons devant l'objectif des caméras avec l'espoir qu'ils fassent la une d'un canard local. Des motards font une démonstration de bécanes customisées et des ados engouffrent les burgers cuisinés par le "Mandela Family Restaurant".

De leur côté, les vendeurs de rue affichent leur plus grand sourire. Ils ne s'en cachent pas : ils font de  bonnes affaires. "J'ai vendu 100 tee-shirts en deux heures", assure un vendeur en présentant sa collection de produits dérivés Madiba : tee-shirts, DVD, colliers, drapeaux… Le sourire du "vieil homme" fait recette.

Gospels et danses à Houghton

À une demi-heure de route de là, à Johannesburg, dans le quartier chic de Hougton où vivait Madiba avant de mourir, le folklore cède la place à plus de recueillement. Là, ce ne sont pas les tee-shirts qui sont rois, mais la danse et la musique.  Des groupes de gens de toutes les couleurs, de tous âges, venus du monde entier, viennent chaque jour depuis jeudi soir dire au revoir au "Père de la nation".

Devant les hauts murs de la demeure bourgeoise, les fleurs n'ont pas le temps de sécher, remplacées par de nouveaux bouquets qui s'entassent par milliers. Des bougies, tout le temps rallumées, coulent sur les trottoirs. De nombreux messages ont été déposés un peu partout : "Merci", "Nous t'aimons Mandela", "Repose en paix Tata [papa, NDLR]".  Les groupes de danseurs sont rejoints par les fanfares, par les percussions, par les chœurs.  Des chants anti-apartheid et des gospels se font entendre nuit et jour, plongeant Johannesburg dans une ferveur populaire que même les orages ne sauraient calmer.

Première publication : 09/12/2013

  • REPORTAGE

    En images : À Soweto, on "remercie Dieu d'avoir donné vie à Mandela"

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD - FRANCE

    Témoignage : "Je n’ai jamais autant ri qu’avec Nelson Mandela"

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Nelson Mandela, une vie sur grand écran

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)