Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Afrique

En images : à Soweto et Johannesburg, la ferveur ne faiblit pas

© Sarah Leduc / FRANCE 24 | Devant la maison de Mandela, à Soweto

Texte par Sarah LEDUC

Dernière modification : 04/02/2014

Les Sud-Africains n'ont pas attendu l'ouverture officielle des célébrations pour rendre hommage à Madiba. Ils se succèdent en permanence devant sa demeure de Johannesburg et celle de Soweto, transformée en musée. Visite en son et en images.

Pour trouver la rue Vilakazi, il faut passer quelques bidonvilles et quartiers chics, qui se succèdent naturellement dans Soweto. Des barrages de police et des gamins des rues, qui essaient d'organiser le ballet des voitures dans le parking pour se faire quelques sous, nous indiquent que nous sommes arrivés à bon port. À quelques centaines de mètres, qu'il faudra parcourir à pied, se trouve l'ancienne maison où Nelson Mandela vécut dans sa jeunesse avec sa femme de l'époque, Winnie. Aujourd'hui transformée en musée, la demeure rose fait, depuis jeudi soir, office de mémorial et les visiteurs y défilent sans discontinuer.


Les célébrations y ont un air de kermesse sponsorisée par l'ANC [Congrès national africain, parti au pouvoir], dont les drapeaux vert, jaune et noir flottent à tous les lampadaires. Sous une discrète surveillance policière, la foule enfle au fil des heures. Aux terrasses des restaurants, des couples avec la casquette à l'effigie de Madiba vissée sur la tête sirotent des bières. Des touristes, profitant d'un voyage préprogrammé, posent devant le portrait géant de Mandela. Les mères précipitent leurs rejetons devant l'objectif des caméras avec l'espoir qu'ils fassent la une d'un canard local. Des motards font une démonstration de bécanes customisées et des ados engouffrent les burgers cuisinés par le "Mandela Family Restaurant".

De leur côté, les vendeurs de rue affichent leur plus grand sourire. Ils ne s'en cachent pas : ils font de  bonnes affaires. "J'ai vendu 100 tee-shirts en deux heures", assure un vendeur en présentant sa collection de produits dérivés Madiba : tee-shirts, DVD, colliers, drapeaux… Le sourire du "vieil homme" fait recette.

Gospels et danses à Houghton

À une demi-heure de route de là, à Johannesburg, dans le quartier chic de Hougton où vivait Madiba avant de mourir, le folklore cède la place à plus de recueillement. Là, ce ne sont pas les tee-shirts qui sont rois, mais la danse et la musique.  Des groupes de gens de toutes les couleurs, de tous âges, venus du monde entier, viennent chaque jour depuis jeudi soir dire au revoir au "Père de la nation".

Devant les hauts murs de la demeure bourgeoise, les fleurs n'ont pas le temps de sécher, remplacées par de nouveaux bouquets qui s'entassent par milliers. Des bougies, tout le temps rallumées, coulent sur les trottoirs. De nombreux messages ont été déposés un peu partout : "Merci", "Nous t'aimons Mandela", "Repose en paix Tata [papa, NDLR]".  Les groupes de danseurs sont rejoints par les fanfares, par les percussions, par les chœurs.  Des chants anti-apartheid et des gospels se font entendre nuit et jour, plongeant Johannesburg dans une ferveur populaire que même les orages ne sauraient calmer.

Première publication : 09/12/2013

  • REPORTAGE

    En images : À Soweto, on "remercie Dieu d'avoir donné vie à Mandela"

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD - FRANCE

    Témoignage : "Je n’ai jamais autant ri qu’avec Nelson Mandela"

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Nelson Mandela, une vie sur grand écran

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)