Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : Tsipras veut "un compromis honnête" avec les créanciers

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales : un humour déplacé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

Amériques

Vidéo : violentes bagarres entre supporters brésiliens à six mois du mondial

© AFP

Vidéo par Nabia MAKHLOUFI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/12/2013

De violents affrontements entre des supporters de football, lors d'un match du championnat brésilien, ont fait dimanche trois blessés graves. Les forces de la police anti-émeute ont dû intervenir pour restaurer le calme.

La rencontre du championnat brésilien opposant l’Atletico Paranaense à Vasco de Gama s’est transformée, dimanche 8 décembre, en bataille rangée. À la 17e minute, alors que l’Atletico menait 1-0, les supporters des deux équipes ont commencé à violemment s’affronter à coups de pied et de poing dans les gradins du stade de Santa Catarina, dans le sud du pays.

Des images de la télévision brésilienne montrent plusieurs spectateurs le visage en sang. Trois personnes ont été hospitalisées dans un état grave à la suite de ces heurts. La police anti-émeute a dû intervenir avec des grenades lacrymogènes et des tirs de balles en caoutchouc pour reprendre le contrôle. Selon l’agence Reuters, il n’y avait pas de policiers présents au coup d’envoi, les organisateurs du match ayant simplement fait appel à des vigiles privés. Les supporters des deux équipes n’avaient par ailleurs pas été isolés les un des autres.

La rencontre se déroulait en effet dans une plus petite enceinte, car le stade actuel où évolue Paranaense est en rénovation pour accueillir la Coupe du monde 2014 qui débute le 12 juin.

"Un désastre pour le football brésilien"

Même si la rencontre a pu reprendre au bout d’une heure, les joueurs ont été particulièrement choqués.

"C’est triste, je reste sans voix. J’ai vu un type qui gisait au sol. (…) cela pourrait être un désastre de plus dans le football brésilien, nous allons recevoir la Coupe du monde et le monde entier a les yeux rivés sur nous et il voit ça !", s’est désolé l’un des footballeurs de l’équipe de Vasco de Gama.

Pour Nicolas Ransom, le correspondant de FRANCE 24 au Brésil, ces bagarres représentent également une bien mauvaise publicité pour le pays : "L’épisode est à relativiser étant donné que ce stade ne sera pas utilisé pour la Coupe du monde et que la sécurité sera tout autre pendant le tournoi. (…) Reste qu’à 180 jours du Mondial, la violence dans le football brésilien a écrit une nouvelle fois un bien lamentable chapitre".

Le match s’est finalement soldé par la victoire 5-1 de l’Atletico. En raison de cette défaite, Vasco de Gama est pour sa part relégué en deuxième division.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 09/12/2013

  • FOOTBALL - FIFA

    Mondial-2014 : la France doit se méfier de ce tirage "facile"

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : le Cameroun face au Brésil, la Côte d'Ivoire et l'Algérie épargnées

    En savoir plus

  • Brésil

    Sécurité du Mondial : crime organisé et respect des libertés publiques, la difficile équation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)