Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Amériques

Poignée de main historique entre Barack Obama et Raul Castro

Barack Obama et Raul Castro le 10 décembre 2013

Vidéo par Anna MOREAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/12/2013

Présent à Johannesburg pour la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, Barack Obama a tenu à saluer tous les chefs d’État présents au stade de Soweto. Parmi eux : le président cubain Raul Castro, dont le pays est en froid avec Washington depuis 1960.

L’image pourrait presque voler la vedette à Nelson Mandela. Mardi 10 décembre, journée d'hommage dédiée au héros de la lutte anti-apartheid décédé le 5 décembre, le président américain Barack Obama a serré la main de son homologue cubain Raul Castro avant de monter sur la scène du FNB stadium de Soweto pour livrer son discours.

Cette poignée de main historique témoigne de la volonté de Washington de se rapprocher des ennemis des États-Unis, a expliqué un responsable américain à l’AFP. Les deux pays sont en froid depuis le début des années 1960 et les États-Unis maintiennent leur embargo commercial contre Cuba depuis un demi-siècle.

Les républicains mécontents

Cette main tendue n'a pas été du goût de tout le monde. Les conservateurs américains ont vu rouge. "Pourquoi serrer la main d'un homme qui emprisonne des Américains ?, s'est ainsi interrogé le sénateur républicain John McCain. À quoi cela sert-il ?"

Le sénateur d'origine cubaine Marco Rubio, l'un des plus fervents partisans de l'embargo américain contre Cuba, a également regretté que Barack Obama n'en ait pas profité pour interroger Raul Castro sur la question des droits de l'homme. "Le fond m'intéresse plus qu'un seul moment, mais si le président voulait serrer sa main, il aurait dû lui parler de ces libertés fondamentales auxquelles Mandela était associé et qui n'existent pas à Cuba", a dit Marco Rubio à des journalistes.

En septembre, Barack Obama avait déjà fait un pas vers un autre ennemi des États-Unis en s’entretenant avec le président iranien Hassan Rohani, une première depuis 1979.

Avec AFP

Première publication : 10/12/2013

  • AFRIQUE DU SUD

    À Soweto, Obama héritier de Mandela

    En savoir plus

  • REPORTAGE - NELSON MANDELA

    En images : à Soweto et Johannesburg, la ferveur ne faiblit pas

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Plus de 50 chefs d’État seront présents aux obsèques de Mandela

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)