Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

Asie - pacifique

Thaïlande : l'opposition exige l'arrestation du Premier ministre

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/12/2013

Alors que le chef de file de la contestation anti-gouvernement réclame l'arrestation du Premier ministre thaïlandais pour "trahison", les partisans de Yingluck Shinawatra, qui refuse de quitter le pouvoir, menacent de contre-manifester.

Alors que des élections anticipées ont été convoquées pour le mois de février prochain, les contestataires thaïlandais, qui manifestent depuis des semaines contre le gouvernement, n’entendent pas ralentir leur mouvement. Le chef de file des "chemises jaunes", Suthep Thaugsuban, a demandé, mercredi, l’arrestation et le jugement du Premier ministre Yingluck Shinawatra.

"Je demande à la police d’arrêter Yingluck pour trahison parce qu’elle n’a pas obéi à notre ordre", a-t-il déclaré, en faisant référence à l’ultimatum de 24 heures qu’il lui avait donné pour démissionner.

"Si vous n’obtempérez-pas, nos manifestations vont monter en puissance jusqu’à ce que vous et la famille Shinawatra tout entière ne puissiez plus tenir. Combien de temps pourrez-vous tenir si les gens crachent tous les jours sur votre voiture ?", avait-il lancé un peu plus tôt.

"Les chemises rouges" se mobilisent également

Le Premier ministre Yingluck Shinawatra, sœur de l’ancien chef du gouvernement Thaksin Shinawatra renversé en 2006 par l’armée, ne compte pas pour le moment quitter son poste. Elle doit expédier les affaires courantes jusqu’aux élections anticipées qui devraient avoir lieu le 2 février. Elle a ensuite l’intention de briguer un nouveau mandat.

Ses partisans, "les chemises rouges", rassemblés au sein du Front national uni pour la démocratie et contre la dictature (UDD), ont d’ailleurs annoncé qu’ils étaient prêts, eux aussi, à manifester pour la protéger. "L’UDD a pour rôle de rassembler en masse 'les chemises rouges' et les amoureux de la démocratie qui n’approuvent pas les méthodes de Suthep. Il y aura bien plus de gens que ceux que Suthep a réussi à rassembler", a ainsi menacé Jatuporn Promphan, l’un des chefs des "chemises rouges".

Cet avertissement laisse craindre une confrontation entre les deux camps, même si Jatuporn Promphan a affirmé qu’un éventuel rassemblement aurait lieu seulement "en cas de chaos ou si le camp de Suthep emploie des méthodes violentes pour parvenir au pouvoir".

Avec Reuters

Première publication : 11/12/2013

  • THAILANDE

    Les Thaïlandais restent mobilisés malgré l'annonce d'élections

    En savoir plus

  • THAÏLANDE

    La Première ministre propose un référendum, les députés de l'opposition démissionnent

    En savoir plus

  • THAÏLANDE

    Le roi appelle les Thaïlandais à oeuvrer ensemble à la stabilité du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)