Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Afrique

Reportage : dans un monastère de Bangui, les réfugiés affluent par milliers

© FRANCE 24

Vidéo par Matthieu MABIN , Alexander TURNBULL

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/12/2013

Un calme précaire règne à Bangui, mais la peur est toujours présente parmi la population et la situation humanitaire reste préoccupante. Nos envoyés spéciaux se sont rendus dans un monastère, où des milliers de personnes ont trouvé refuge.

Depuis près d’une semaine, les réfugiés centrafricains sont arrivés en nombre dans le monastère Marie mère du Verbe de Bangui. Au départ, ils étaient 6 000, puis 15 000 et désormais, les frères de cette communauté religieuse ont cessé de compter.

"C’est à la limite du supportable. Il y a des gens qui sont arrivés et ils sont obligés de dormir là où ils ont déféqué", raconte un moine avec beaucoup d'émotion à nos envoyés spéciaux, qui se sont rendus sur place.

Les sœurs du monastère ont également dû improviser une pouponnière de fortune. Pour protéger les nourrissons, elles ont transformé leur logement en crèche. "C’est là où dorment 15 personnes, les femmes enceintes et les enfants", témoigne sœur Flore.

Dans cet espace où le moindre centimètre est compté, les mères manquent de tout. "Il nous faudrait du lait, des vêtements, des médicaments, de la crème pour la peau et du savon pour la toilette", explique l'une d'entre elles. La nourriture fait particulièrement défaut. Depuis des jours, les réfugiés du monastère doivent se contenter de quelques feuilles coupe faim, de manioc et d’un peu de farine.

Comme a pu le constater notre envoyé spécial Matthieu Mabin, ces déplacés sont tous chrétiens et ont fui les violences. "Ils jurent qu’en dehors du monastère, les ex-rebelles de la Séléka font régner la terreur", conclut le journaliste de FRANCE 24.

Première publication : 12/12/2013

  • CENTRAFRIQUE

    "On ne veut plus de Tchadiens en Centrafrique"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Hollande à Bangui : "Notre mission est nécessaire si on veut éviter un carnage"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    À Bangui, Hollande rend hommage aux deux soldats français tués

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)