Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Hollande à Macron: "Je suis ton père"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Maroc : Sit-in pour dénoncer les agressions sexuelles

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Angola, les "raptivistes" investissent le champ politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les bonnes fréquences de "120 battements par minute"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel statut pour les travailleurs détachés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Lettre à un jeune Marocain"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Hollande à Macron : "Attention..."

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Samuel L. Jackson et Magic Johnson pris pour des migrants

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nouveau gouvernement au Gabon : deux membres de l'opposition font leur entrée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/12/2013

"Bien mal acquis ne profite jamais"

© France 24

Presse française, Lundi 16 décembre 2013. Au menu de la revue de presse française, un double rappel à l’ordre adressé par l’Elysée à Matignon, le cycle de la vengeance en Centrafrique, les dépenses ‘pharaoniques’ du clan Nguesso, et les oubliés de Surobi, en Afghanistan.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le «recadrage» de François Hollande à propos du rapport sur l’intégration et la remise à plat fiscale évoqués par Jean-Marc Ayrault.
 
Le Figaro évoque un double «rappel à l’ordre» présidentiel qui «fragilise» le Premier ministre. Entre l’Elysée et Matignon, «rien ne va plus», assure le journal, qui revient une fois de plus ce matin sur le rapport de la discorde - un rapport sur l’intégration mis en ligne il y a plusieurs semaines sur le site de Matignon et qui préconisait notamment un possible retour du voile à l’école, sujet ô combien épineux s’il en est. Le texte en question a été désavoué par l’Elysée, critiqué par une partie du gouvernement et violemment dénoncé par la droite, mais rien n’y fait: le Figaro continue d’enfoncer le clou: cette affaire serait une preuve de plus des sempiternels atermoiements présidentiels.
 
François Hollande qui a décidé d’intervenir en Centrafrique, où l’armée française tente d’enrayer la spirale des vengeances entre chrétiens et musulmans. L’envoyé spécial de la Croix à Bangui témoigne de la poursuite des violences, d’exactions commises de part et d’autre. «Dans la capitale, écrit-il, tout le monde espère un rapide retour à la vie d’avant, mais les esprits s’échauffent, la colère gronde: les soldats français sont soupçonnés d’être indifférents au sort des musulmans». Des haines que les autorités religieuses tentent pourtant d’«apaiser», selon la Croix, qui raconte que l’archevêque et le principal imam de Bangui sillonnent ensemble les camps de déplacés, pour exhorter la population à ne pas céder à l’esprit de vengeance.
 
Au milieu de ce chaos, des milliers d’enfants errent à travers le pays, abandonnés ou orphelins, témoigne le Parisien, qui évoque cette estimation de l’Unicef: plus de 5000 enfants seraient actuellement livrés à eux-mêmes en Centrafrique.
 
Libération de son côté revient sur la décision de la justice française de s’intéresser de plus près aux dépenses «pharaoniques» de la famille Sassou-Nguesso. Après la Guinée-Equatoriale et le Gabon, l’enquête sur les biens mal acquis s’oriente désormais «sur la piste du Congo-Brazzaville». Libération cite le chiffre de  «60 millions d’euros au bas mot», qui proviendraient d’argent public congolais, et qui auraient été dépensés en France depuis 2005 par les proches du président Denis Sassou Nguesso pour acheter des bijoux, des vêtements, des montres ou encore des logements de luxe. «A l’heure où François Hollande déploie ses troupes en Afrique pour tenter de faire valoir la voie démocratique auprès de nations à bout de souffle», Libé estime que «ces éléments mettent une nouvelle fois en évidence toute l’ambiguïté d’une Françafrique dont on veut se débarrasser mais qui reste omniprésente».
 
Libération qui s’est rendu en Afghanistan, à la rencontre de ces habitants qui ont soutenu la coalition de l’OTAN, et qui se retrouvent aujourd’hui pris pour cibles par les extrémistes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/08/2017 Revue de presse internationale

"Protégeons les protecteurs de l'environnement"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 24 août, la situation catastrophique dans laquelle sont plongés les civils yéménites, un fait divers qui passionne le...

En savoir plus

24/08/2017 Revue de presse française

Hollande à Macron: "Je suis ton père"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 24 août, les critiques provoquées par la décision du gouvernement de différer une partie des baisses sociales promises aux...

En savoir plus

23/08/2017 Revue de presse internationale

"Lettre à un jeune Marocain"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 23 août, les élections en Angola, le renforcement de la présence militaire américaine en Afghanistan vue de Kaboul. Et...

En savoir plus

23/08/2017 Revue de presse française

Hollande à Macron : "Attention..."

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 23 août, l’avertissement de François Hollande à Emmanuel Macron sur les «sacrifices» demandés aux Français. La tournée de son...

En savoir plus

22/08/2017 Revue de presse internationale

"Qu'achètent les Etats-Unis en Afghanistan?"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 22 août, la décision des Etats-Unis de renforcer leur présence militaire en Afghanistan, la quatrième collision en un an...

En savoir plus