Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/12/2013

"Bien mal acquis ne profite jamais"

© France 24

Presse française, Lundi 16 décembre 2013. Au menu de la revue de presse française, un double rappel à l’ordre adressé par l’Elysée à Matignon, le cycle de la vengeance en Centrafrique, les dépenses ‘pharaoniques’ du clan Nguesso, et les oubliés de Surobi, en Afghanistan.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, le «recadrage» de François Hollande à propos du rapport sur l’intégration et la remise à plat fiscale évoqués par Jean-Marc Ayrault.
 
Le Figaro évoque un double «rappel à l’ordre» présidentiel qui «fragilise» le Premier ministre. Entre l’Elysée et Matignon, «rien ne va plus», assure le journal, qui revient une fois de plus ce matin sur le rapport de la discorde - un rapport sur l’intégration mis en ligne il y a plusieurs semaines sur le site de Matignon et qui préconisait notamment un possible retour du voile à l’école, sujet ô combien épineux s’il en est. Le texte en question a été désavoué par l’Elysée, critiqué par une partie du gouvernement et violemment dénoncé par la droite, mais rien n’y fait: le Figaro continue d’enfoncer le clou: cette affaire serait une preuve de plus des sempiternels atermoiements présidentiels.
 
François Hollande qui a décidé d’intervenir en Centrafrique, où l’armée française tente d’enrayer la spirale des vengeances entre chrétiens et musulmans. L’envoyé spécial de la Croix à Bangui témoigne de la poursuite des violences, d’exactions commises de part et d’autre. «Dans la capitale, écrit-il, tout le monde espère un rapide retour à la vie d’avant, mais les esprits s’échauffent, la colère gronde: les soldats français sont soupçonnés d’être indifférents au sort des musulmans». Des haines que les autorités religieuses tentent pourtant d’«apaiser», selon la Croix, qui raconte que l’archevêque et le principal imam de Bangui sillonnent ensemble les camps de déplacés, pour exhorter la population à ne pas céder à l’esprit de vengeance.
 
Au milieu de ce chaos, des milliers d’enfants errent à travers le pays, abandonnés ou orphelins, témoigne le Parisien, qui évoque cette estimation de l’Unicef: plus de 5000 enfants seraient actuellement livrés à eux-mêmes en Centrafrique.
 
Libération de son côté revient sur la décision de la justice française de s’intéresser de plus près aux dépenses «pharaoniques» de la famille Sassou-Nguesso. Après la Guinée-Equatoriale et le Gabon, l’enquête sur les biens mal acquis s’oriente désormais «sur la piste du Congo-Brazzaville». Libération cite le chiffre de  «60 millions d’euros au bas mot», qui proviendraient d’argent public congolais, et qui auraient été dépensés en France depuis 2005 par les proches du président Denis Sassou Nguesso pour acheter des bijoux, des vêtements, des montres ou encore des logements de luxe. «A l’heure où François Hollande déploie ses troupes en Afrique pour tenter de faire valoir la voie démocratique auprès de nations à bout de souffle», Libé estime que «ces éléments mettent une nouvelle fois en évidence toute l’ambiguïté d’une Françafrique dont on veut se débarrasser mais qui reste omniprésente».
 
Libération qui s’est rendu en Afghanistan, à la rencontre de ces habitants qui ont soutenu la coalition de l’OTAN, et qui se retrouvent aujourd’hui pris pour cibles par les extrémistes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"Les "revenants" du djihad"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 1er décembre, l’avancée du régime syrien à Alep-Est, les questions posées par le refus d’une partie de la classe politique...

En savoir plus

30/11/2016 Revue de presse internationale

"La souffrance infinie d'Alep-Est"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 30 novembre, la poursuite de l’offensive du régime syrien à Alep-Est, le Brésil cous le choc après la disparition d’une...

En savoir plus