Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 17/12/2013

"Les barbelés-rasoirs de l'Europe"

© France 24

Presse française, Mardi 17 décembre 2013. Au menu de la revue de presse française, des chiffres sur l’immigration clandestine en France, sur la délinquance étrangère, le débat sur l’euthanasie et l’avenir de la non-transition énergétique.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, ce bilan révélé par le Figaro sur l’immigration clandestine en France: cette année, 31 filières «d’envergure internationale» ont été démantelées.
 
C’est un chiffre de l’Ocriest. D’après cet organisme, auquel on n’a visiblement pas demandé si le phénomène était en hausse, ce sont les Tunisiens, les Syriens et les Libyens qui auraient été les plus nombreux à tenter leur chance. La France serait aussi confrontée à des organisations criminelles asiatiques de plus en plus structurées, comptant chacune plus d’une vingtaine de personnes. Evidemment, plus la destination est lointaine, plus le réseau est complexe, faisant transiter les clandestins par avion jusqu’au Sri Lanka, puis vers l’Afrique, où ils sont «stockés» comme une marchandise en attente, au Togo ou au Bénin. Actuellement, les Chinois débourseraient jusqu’à 20 000 ou 30 000 euros pour un voyage vers Paris.
 
Bien sûr, la France n’est pas la seule à être confrontée au problème. C’est la raison pour laquelle l’UE vient de signer un accord avec la Turquie, qui s’est engagée à récupérer les clandestins passés sur son territoire - à lire dans le Figaro. En échange, le gouvernement turc a obtenu la fin des visas pour ses ressortissants.
 
Autre point de passage important pour les clandestins en provenance d’Afrique, le Maroc, où s’est rendu Libération. Le journal s’est intéressé à la situation d’un camp qui sert de base de repli à ceux qui tentent de passer en Europe via l’enclave espagnole de Melilla, un bidonville près de la frontière algérienne, où les clandestins racontent comment ils se frottent aux «barbelés-rasoirs» que les autorités espagnoles continuent à installer à Melilla, malgré leur interdiction par la convention de Genève.
 
Libération qui évoque un autre chiffre: 27 % des vols commis en France en 2012 l’ont été par des étrangers - un chiffre d’ailleurs repris par tous les journaux, qui semblent interpellés par le fait qu’il représente une très forte hausse par rapport à 2011: plus 10 %. Une hausse qui s’expliquerait par l’augmentation de la part des Roumains et des Géorgiens, ainsi que par celle, nouvelle, des Tunisiens.
 
A la Une encore, la proposition d’un «panel citoyen» de légaliser le suicide assisté et de mettre en place une «exception d’euthanasie». Un avis qui pourrait inspirer une loi, d’après la Croix, qui évoque un «interdit ébranlé».
 
Pour Libération, la proposition constitue un «tournant dans la manière d’appréhender la fin de vie». Le journal évoque aussi la nécessité d’un «développement massif des soins palliatifs», «parents pauvres du système».
 
Un mot enfin sur cette prévision de l’Agence internationale énergétique: la consommation de charbon devrait croître de 2,3% chaque année d’ici 2018. La plus polluante des énergies fossiles pourrait même devenir la première énergie consommée dans le monde d’ici 2 ou 3 ans, d’après les Echos.
 
La France, elle a choisi l’atome - à voir avec l’enquête du Figaro sur les «50 ans de cache-cache» des trains du nucléaire.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus