Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le succès des meubles en open source

En savoir plus

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

Moyen-Orient

Des armes turques en Syrie pour "la chasse"

© AFP/ des rebelles syriens à Alep en novembre 2013

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2013

Suite à des informations de la presse turque faisant état de livraisons d'armes vers la Syrie, les autorités d'Ankara ont formulé un démenti. Elles affirment qu'il ne s'agit que de "fusils de chasse" et de "pistolets à air comprimé".

"Nous n’exportons que des fusils de chasse et des pistolets à air comprimé". C’est par ces mots que le ministre de défense turque Ismet Yilmaz a démenti, mardi 17 décembre, toutes livraisons d’armes aux rebelles syriens.

"Aucune arme de guerre n’a été exporté en Syrie. En 2013, aucun pistolet n’a quitté la Turquie pour la Syrie", a-t-il insisté lors d’un débat sur le budget 2014 au Parlement.

La veille, le journal turc "Hurryiet" avait pourtant affirmé dans ses pages avoir la preuve que Ankara, qui soutient l’opposition syrienne, avait livré 47 tonnes d’armes et de munitions depuis le mois de juin aux combattants hostiles au régime de Bachar al-Assad. En s’appuyant sur des statistiques tirées de la base de données des Nations unies sur le commerce des marchandises (Comtrade) et de l'Institut turc des statistiques (Tüik), le quotidien avait précisé que pour le seul mois de septembre, 29 tonnes d’équipements militaires ont été fournis à des groupes hostiles à Damas.

Comme le rappelle le journal "Hurryiet", des sources de l’opposition avaient également affirmé en août dernier que 400 tonnes d’armes leur étaient parvenus depuis la Turquie pour renforcer leurs forces.

Malgré ces nombreuses informations, le gouvernement turc est resté ferme sur ses positions et a toujours démenti toute livraison d'armes aux rebelles syriens. Le pays abrite sur son sol plus de 600 000 déplacés qui ont fui la guerre civile en Syrie.


 

Première publication : 17/12/2013

  • SYRIE - REPORTAGE

    Avancée djihadiste en Syrie : la Turquie ferme un poste frontière

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Reportage : des réfugiés syriens fuient la Turquie… pour rentrer en Syrie

    En savoir plus

  • TURQUIE

    La Turquie embourbée dans la crise syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)