Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Afrique

En patrouille avec les fidèles de Bozizé

© AFP

Vidéo par Roméo LANGLOIS , Matthieu MABIN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2013

Nos envoyés spéciaux en Centrafrique Matthieu Mabin et Roméo Langlois sont partis à la rencontre des Forces armées de Centrafrique. Ces combattants, restés fidèles à l'ex-président François Bozizé, sont peu nombreux et mal équipés.

Ils sont quelques centaines sillonnant la périphérie de Bangui à la lisière de la forêt. Ils patrouillent dans la brousse armés de mitraillette des années 40, ou de fusil de chasse à deux coups. Ces soldats d'infortunes, issus des Forces armées de la Centrafrique (Faca) créées lors de l'indépendance du pays en 1960, sont restés fidèles au président François Bozizé après le coup d'État du 15 mars dernier. 

Leur mission : empêcher les exactions menées par les rebelles musulmans de la Séléka. De religion chrétienne, cette armée se défend de tout amalgame entre la Séléka et la population musulmane, qui represente 10% de la population en Centrafrique. "Nous n'avons qu'un seul ennemi : la Séléka, a commenté un soldat des Faca. Nous n'allons pas nous en prendre aux musulmans. On ne va pas les tuer, ce sont nos frères". 

Sous équipées et délaissées par leurs officiers, les Faca de la brousse disposent d'un atout de taille dans leur combat : le soutien massif de la population qui voudrait voir en eux des libérateurs.  "Ce sont les militaires centrafricains qui doivent nous libérer de la misère de Monsieur Djotodia", affirme l'un des villageois, excédé par des mois de violence. Tous appellent d'une seule voix au départ du président. 

Première publication : 17/12/2013

  • CENTRAFRIQUE

    "Dans notre quartier de Bangui, musulmans et chrétiens s’entraident"

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    François Hollande a-t-il été en danger à l'aéroport de Bangui ?

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    VIDÉO : en patrouille avec l’armée française dans les rues de Bangui

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)