Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

FOCUS

Le Caire s'inquiète de l'influence de l'EI sur les islamistes radicaux égyptiens

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de se servir du drame de Sivens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaz russe : un accord enfin trouvé entre la Russie, l'Ukraine et l'UE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

Les avions de chasse du Père Noël passent mal aux États-Unis

© www.noradsanta.org/

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 18/12/2013

Le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord est la cible de critiques depuis la publication, sur son site, d'une vidéo où le Père Noël apparaît escorté d'avions de chasse. Des associations dénoncent "ce militarisme".

Dans une vidéo publiée début décembre sur son traditionnel site "Sur la piste du Père Noël", le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (Norad) n’a pas hésité à montrer le Père Noël en pleine tournée de jouets... escorté de deux avions militaires, des CF-18.

Le dessin animé de cette organisation américano-canadienne, dont la mission est la surveillance de l’espace aérien, n’a pas tardé à essuyer quelques critiques de la part de groupes de défense des enfants. Interrogé par CNN, Josh Golin, le directeur de "Campaign for a Commercial Free Chilhood", a ainsi déclaré que cette vidéo était problématique : "C’est comme prendre une tradition adorée des enfants et y insérer de la violence et du militarisme ".

"C’est une porte ouverte pour commercialiser quelque chose aux enfants, et l’armée n’a aucune raison de le faire", a-t-il ajouté.

Le directeur de l’Association américaine de santé publique (American Public Health Association) s’est lui aussi inquiété du message renvoyé par cette vidéo. "Ils ne sont pas en train de montrer leurs capacités à des adultes, ils le font à des enfants. En tant qu’adulte, je trouve cela intéressant, mais là ce sont des enfants qui regardent", a ainsi critiqué le Docteur Georges Benjamin.

La vidéo du Père Noël accompagné par les CF-18

Une tradition vieille de près de 60 ans

En réponse à cette polémique, le Norad s’est défendue de toutes mauvaises intentions. Depuis 1955, ce commandement militaire met en place chaque année son programme "Sur la piste du Père Noël" qui permet aux enfants nord-américains de suivre la trace du bonhomme à la barbe blanche. La tradition avait été lancée lorsqu’un journal avait mal reproduit le numéro de téléphone pour joindre le Père Noël et communiqué à la place celui du Norad.

"Nous croyons fermement que c’est sécuritaire et non menaçant pour les enfants, et que ça n’a pas d’impact négatif. En fait, nous pensons que c’est très amusant", a estimé Jeff Davis, un porte-parole de la marine américaine.

Ce responsable de l’armée a par ailleurs précisé que la présence des avions militaires n’était pas nouvelle. Le Norad a commencé à représenter ses appareils aux côtés du Père Noël dès les années 60. Jeff Davis a également ajouté que ces avions de type CF-18 ne sont pas armés sur la vidéo.

L’année dernière, le programme a reçu près de 114 000 appels. Plus de 1,2 million d’utilisateurs de Facebook et 129 000 abonnés de Twitter ont également suivi en direct la tournée du Père Noël.

Avec Associated Press

Première publication : 18/12/2013

  • FRANCE

    En images : les Pères Noël font leur course

    En savoir plus

  • ILLUMINATIONS DE NOËL

    Paris, ville de toutes les lumières

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les cadeaux de Noël "made in France" ont séduit les Français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)