Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

Economie

Le Brésil préfère un avion de chasse suédois au Rafale français

© AFP / Le chasseur suédois Gripen NG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2013

Malgré le déplacement au Brésil de François Hollande il y a quelques jours, le gouvernement brésilien a tranché, mercredi, en faveur de l'avion de chasse suédois Gripen NG aux dépens du français Rafale. Un contrat estimé à 5 milliards de dollars.

La France attend toujours un premier client pour son Rafale. Le ministre brésilien de la Défense, Celso Amorim, a confirmé, mercredi 18 décembre, que le gouvernement avait opté pour l'avion de chasse suédois Gripen NG aux dépens du Rafale français dans l'appel d'offres portant sur l'achat de 36 appareils pour un montant estimé à plus de cinq milliards de dollars.

"Après avoir analysé tous les faits, la présidente Dilma Rousseff m'a chargé d'informer que le vainqueur (...) est l'avion suédois Gripen NG", a déclaré M. Amorim lors d'une conférence de presse tenue peu après la diffusion de l'information par les médias locaux.

En visite il y a quelques jours au Brésil, le président français François Hollande n'a pas réussi à faire pencher la balance en faveur de l'avion de chasse de Dassault.

Avec AFP

Première publication : 18/12/2013

  • AÉRONAUTIQUE

    L’ombre du Rafale plane au-dessus de la visite de François Hollande en Inde

    En savoir plus

  • DÉFENSE

    Rafale : le contrat de vente à l'Inde doit encore être finalisé

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Lula laisse le soin à Dilma Rousseff de se prononcer sur l'achat du Rafale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)