Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Economie

Le Brésil préfère un avion de chasse suédois au Rafale français

© AFP / Le chasseur suédois Gripen NG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/12/2013

Malgré le déplacement au Brésil de François Hollande il y a quelques jours, le gouvernement brésilien a tranché, mercredi, en faveur de l'avion de chasse suédois Gripen NG aux dépens du français Rafale. Un contrat estimé à 5 milliards de dollars.

La France attend toujours un premier client pour son Rafale. Le ministre brésilien de la Défense, Celso Amorim, a confirmé, mercredi 18 décembre, que le gouvernement avait opté pour l'avion de chasse suédois Gripen NG aux dépens du Rafale français dans l'appel d'offres portant sur l'achat de 36 appareils pour un montant estimé à plus de cinq milliards de dollars.

"Après avoir analysé tous les faits, la présidente Dilma Rousseff m'a chargé d'informer que le vainqueur (...) est l'avion suédois Gripen NG", a déclaré M. Amorim lors d'une conférence de presse tenue peu après la diffusion de l'information par les médias locaux.

En visite il y a quelques jours au Brésil, le président français François Hollande n'a pas réussi à faire pencher la balance en faveur de l'avion de chasse de Dassault.

Avec AFP

Première publication : 18/12/2013

  • AÉRONAUTIQUE

    L’ombre du Rafale plane au-dessus de la visite de François Hollande en Inde

    En savoir plus

  • DÉFENSE

    Rafale : le contrat de vente à l'Inde doit encore être finalisé

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Lula laisse le soin à Dilma Rousseff de se prononcer sur l'achat du Rafale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)