Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Economie

Une équipe européenne à la recherche du trou noir

© AFP PHOTO / NASA - CXC / A. HOBART

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 18/12/2013

Le Conseil européen de la recherche a accordé 14 millions d'euros à des chercheurs, afin qu'ils puissent prouver l'existence de l'un des grands mystères de l'astrophysique : le trou noir. À l'aide de radiotélescopes, ils veulent capturer son horizon.

Depuis le 18e siècle, le concept du trou noir fascine les chercheurs du monde entier. Décrit par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale, l’existence des trous noirs est une certitude pour la quasi-totalité de la communauté scientifique, mais ils n’ont pour l’instant été observés que de façon indirecte.

Afin d’en savoir plus et de confirmer la théorie d’Einstein, le Conseil européen de la recherche a accordé, lundi 17 décembre, 14 millions d’euros à une équipe d’astrophysiciens pour qu’elle puisse réaliser la première image d’un trou noir.

Ces trois chercheurs [Heino Falcke de l’Université Radboud de Nimègue, Michael Kramer de l’Institut Max-Planck de radioastronomie de Bonn et Luciano Rezzolla de l’Université Goethe de Francfort] ne vont pas à proprement parler "photographier" un trou noir, mais ils tenteront de saisir son horizon, c'est-à-dire la partie à partir de laquelle rien ne peut échapper à son attraction gravitationnelle, pas même la lumière.

Le trou noir lui-même reste invisible, mais "les gaz aspirés par celui-ci émettent des émissions radios intenses avant de disparaître", explique cette équipe baptisée BlackHoleCam dans un communiqué. "L’horizon du trou noir [appelé aussi 'horizon des événements', NDLR] pourrait trahir sa présence en produisant une ombre sur ces émissions très lumineuses", précisent les scientifiques.

"Un trou noir supermassif"

Ce trio de chercheurs étudiera plus précisément "le cœur de notre propre galaxie [la Voie lactée, NDLR], qui abrite une mystérieuse source radio appelée 'Sagittarius A' et qui est considérée comme le centre d’un trou noir supermassif".

Pour cela, ils utiliseront une technique appelée "Interférométrie à très longue base" qui  leur permettra d’observer ce trou noir, un véritable monstre cosmique qui serait 4 millions de fois plus massif que le soleil. Cette technique devrait fournir des images directes des trous noirs supermassifs.

"La technologie est désormais assez avancée pour que nous puissions nous représenter des trous noirs et confirmer leur existence. S’il n’y a pas d’horizon des événements, alors il n’y a pas de trou noir", résume le professeur Heino Falcke.

Très enthousiaste, cette équipe sait que ses travaux pourront faire avancer considérablement notre conception de l’espace. "Nous avons l’opportunité de tester la gravité dans un domaine, qui jusque-là appartenait à la science fiction, cela va être un tournant dans les sciences modernes", se félicite Luciano Rezzola.

Les chercheurs de l'équipe "BlackHoleCam" : Heino Falcke, Luciano Rezzolla et Michael Kremer
© Dick van Aalst, Radboud University Nijmegen

Première publication : 18/12/2013

  • ESPACE

    Vidéo : SpaceX, l’Américain qui vient faire de l’ombre à Arianespace

    En savoir plus

  • ESPACE

    L’Inde fait du low-cost la marque de fabrique de sa mission martienne

    En savoir plus

  • ESPACE

    Un satellite de la Nasa fait route vers la Lune

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)