Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

Economie

Une équipe européenne à la recherche du trou noir

© AFP PHOTO / NASA - CXC / A. HOBART | Une représentation d'un trou noir supermassif par la Nasa

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 18/12/2013

Le Conseil européen de la recherche a accordé 14 millions d'euros à des chercheurs, afin qu'ils puissent prouver l'existence de l'un des grands mystères de l'astrophysique : le trou noir. À l'aide de radiotélescopes, ils veulent capturer son horizon.

Depuis le 18e siècle, le concept du trou noir fascine les chercheurs du monde entier. Décrit par Albert Einstein dans sa théorie de la relativité générale, l’existence des trous noirs est une certitude pour la quasi-totalité de la communauté scientifique, mais ils n’ont pour l’instant été observés que de façon indirecte.

Afin d’en savoir plus et de confirmer la théorie d’Einstein, le Conseil européen de la recherche a accordé, lundi 17 décembre, 14 millions d’euros à une équipe d’astrophysiciens pour qu’elle puisse réaliser la première image d’un trou noir.

Ces trois chercheurs [Heino Falcke de l’Université Radboud de Nimègue, Michael Kramer de l’Institut Max-Planck de radioastronomie de Bonn et Luciano Rezzolla de l’Université Goethe de Francfort] ne vont pas à proprement parler "photographier" un trou noir, mais ils tenteront de saisir son horizon, c'est-à-dire la partie à partir de laquelle rien ne peut échapper à son attraction gravitationnelle, pas même la lumière.

Le trou noir lui-même reste invisible, mais "les gaz aspirés par celui-ci émettent des émissions radios intenses avant de disparaître", explique cette équipe baptisée BlackHoleCam dans un communiqué. "L’horizon du trou noir [appelé aussi 'horizon des événements', NDLR] pourrait trahir sa présence en produisant une ombre sur ces émissions très lumineuses", précisent les scientifiques.

"Un trou noir supermassif"

Ce trio de chercheurs étudiera plus précisément "le cœur de notre propre galaxie [la Voie lactée, NDLR], qui abrite une mystérieuse source radio appelée 'Sagittarius A' et qui est considérée comme le centre d’un trou noir supermassif".

Pour cela, ils utiliseront une technique appelée "Interférométrie à très longue base" qui  leur permettra d’observer ce trou noir, un véritable monstre cosmique qui serait 4 millions de fois plus massif que le soleil. Cette technique devrait fournir des images directes des trous noirs supermassifs.

"La technologie est désormais assez avancée pour que nous puissions nous représenter des trous noirs et confirmer leur existence. S’il n’y a pas d’horizon des événements, alors il n’y a pas de trou noir", résume le professeur Heino Falcke.

Très enthousiaste, cette équipe sait que ses travaux pourront faire avancer considérablement notre conception de l’espace. "Nous avons l’opportunité de tester la gravité dans un domaine, qui jusque-là appartenait à la science fiction, cela va être un tournant dans les sciences modernes", se félicite Luciano Rezzola.

Les chercheurs de l'équipe "BlackHoleCam" : Heino Falcke, Luciano Rezzolla et Michael Kremer
© Dick van Aalst, Radboud University Nijmegen

Première publication : 18/12/2013

  • ESPACE

    Vidéo : SpaceX, l’Américain qui vient faire de l’ombre à Arianespace

    En savoir plus

  • ESPACE

    L’Inde fait du low-cost la marque de fabrique de sa mission martienne

    En savoir plus

  • ESPACE

    Un satellite de la Nasa fait route vers la Lune

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)