Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SPORT

Mondial-2013 : les handballeuses françaises prennent la porte

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 18/12/2013

L’équipe de France féminine de handball est éliminée des championnats du monde. Les Bleues ont été battues, mercredi, par la Pologne (22-21) en quarts de finale à Novi Sad (Serbie). Un gros coup dur pour l’équipe d’Alain Portes.

Novi Sad, ville maudite pour le handball français ? Après le naufrage des Français lors du championnat d’Europe en 2012, ce sont les Bleues qui ont sombré, mercredi 18 décembre, sur les rives du Danube. Les coéquipières de Siraba Dembélé se sont inclinées face à la Pologne en quarts de finale du Mondial (22-21). Une désillusion pour les Françaises, doubles vice-championnes du monde en titre (2009 et 2011).

Favorite, les Bleues n’ont jamais paru en mesure de se qualifier pour le dernier carré de ce mondial. Visiblement crispées, les protégées d’Alain Portes ont déjoué. "Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, a déclaré la gardienne Cléopâtre Darleux au micro de Sport +. On a fait un très mauvais match. On a loupé beaucoup de choses. On est très déçues car on avait beaucoup d’espoir."

Les Bleues ont été rattrapées par la réalité. Leur manque de vécu commun, avec l'arrivée d'un nouveau sélectionneur, Alain Portes, et les retouches apportées à un effectif rajeuni ont fini par avoir raison d'elles. Les coéquipières d’Alison Pineau avaient pourtant bien entamé cette rencontre, avant de connaître un véritable trou d’air en première période n’inscrivant aucun but en 13 minutes ! La Pologne en profitait alors pour creuser l’écart (10-5, 21e). Un sursaut d’orgueil permit toutefois aux Françaises de rejoindre les vestiaires avec un retard de trois buts (11-8)

"On a fait des erreurs de débutantes"

La Pologne, dont le meilleur résultat, depuis 30 ans, était une cinquième place à l'Euro-1998, n’a jamais paniqué dans ce match. Il faut dire que le manque de réalisme des arrières françaises n’incitait pas à la crainte. Pour autant, les Bleues ont eu plusieurs fois l’occasion de recoller au score en seconde période, mais, à chaque fois, de grossières erreurs techniques ont empêché une telle issue. De quoi passablement énerver le technicien français Alain Portes. "À chaque fois que l’on voulait égaliser, on a fait des erreurs de débutantes. La frustration vient de là, elle vient des incompétences techniques !"

La France s’incline donc d’un petit but face à des Polonaises qui filent vers les demi-finales du mondial. Un véritable coup d’arrêt pour les Françaises qui restaient sur six victoires en six matches dans cette compétition.

Pas sûr donc que les propos d’avant-match de la pivot Nina Kanto, qui indiquait qu’une élimination "ne serait pas un pas en arrière, car on ne se voyait pas là avant le début de la compétition", soit toujours d’actualité après cette triste défaite.

Première publication : 18/12/2013

  • HANDBALL

    Les handballeuses françaises s’engagent pour l’Afrique

    En savoir plus

  • HANDBALL

    Handball : nouveau départ pour les Bleues et leur gardienne Cléopâtre Darleux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)