Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

"Ici l'Europe", le best of : fractures et défis dans l'UE

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'automobile perd l'un de ses grands pilotes d'industrie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Soro : "Je vais réfléchir" à une candidature à la présidentielle de 2020

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : l'opposition dénonce une fraude électorale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Brésil : le "docteur Popotin" arrêté

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les Bleus champions du monde, une fierté française retrouvée

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Football : l'excellence de la formation française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Cassel, l’homme aux mille visages

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Affaire Benalla : "Les voyous de l'État Macron"

En savoir plus

La Chine à la conquête du pôle Sud

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2013

Pékin construit sa quatrième base de recherche en Antarctique afin de renforcer sa présence dans le pôle Sud. Cette station doit être bâtie en 40 jours, elle sera suivie d'une cinquième.

La Chine partirait-elle à la conquête du pôle Sud ? Pékin compte renforcer sa présence en Antarctique. Des ouvriers sont à pied d'œuvre, jeudi 19 décembre, pour y construire une quatrième base chinoise.

Baptisée Taishan, cette nouvelle station de recherche, doit être bâtie en 40 jours. Elle ne sera utilisée que l'été, de décembre à mars, a précisé le journal China Daily.

Pékin a également décidé d'acheter aux États-Unis un premier avion capable de rallier ses différentes bases dans l'Antarctique, dans les conditions climatiques extrêmes du pôle Sud.

Ces informations sont rendues publiques alors que le mois dernier des négociations internationales sur la création de sanctuaires marins en Antarctique ont échoué, la Chine et la Russie s'y opposant. C'est le troisième échec consécutif depuis 2012 sur l'instauration de ces zones de protection où vivent baleines, phoques et manchots empereurs.

Les défenseurs de l'environnement avaient alors dénoncé les "intérêts égoïstes" des pays opposés à ces sanctuaires maritimes. Les eaux de l'Océan austral autour de l'Antarctique abritent des écosystèmes exceptionnels en bonne partie préservés des activités humaines mais désormais menacés.

La Chine possède déjà sur le continent blanc trois bases, Changcheng (Grande muraille), Zhongshan et Kunlun.

 

Avec AFP

Première publication : 19/12/2013

COMMENTAIRE(S)