Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Trump à l'ONU: "irresponsable et infantile"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

EUROPE

Vladimir Poutine déclare qu'il va gracier l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2013

Le président russe a déclaré qu'il allait gracier Mikhaïl Khodorkovski. L'ancien oligarque et opposant est en prison depuis 10 ans pour "vol et escroquerie à grande échelle" et "évasion fiscale". Des accusations qu'il a toujours contestées.

La liberté est proche pour Mikhaïl Khodorkovski. Vladimir Poutine a déclaré, jeudi 19 décembre, qu'il s'apprêtait à gracier l'ex-magnat du pétrole Mikhaïl Khodorkovski. "Le décret de grâce sera signé très prochainement", a déclaré le président russe.

Selon lui, Mikhaïl Khodorkovski, en détention depuis 2003, a finalement écrit une demande de grâce, alors qu'il s'y était refusé jusqu'à présent. "Mikhaïl Borissovitch devait conformément à la loi écrire une demande, il ne le faisait pas mais tout récemment il a écrit cette lettre et s'est adressé à moi pour me demander sa grâce", a ainsi dit Vladimir Poutine. "Il a déjà passé plus de dix ans en détention, c'est une punition sérieuse, il invoque des circonstances d'ordre humanitaire - sa mère est malade - et j'estime que l'on peut prendre cette décision", a encore déclaré Vladimir Poutine.

Mais un des avocats de Mikhaïl Khodorkovski, Karina Moskalenko, a déclaré ne pas disposer des informations selon lesquelles l'ancien opposant aurait fait la demande de grâce. "Je ne peux pas confirmer ni démentir, nous n'avons pas d'information", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Vladimir Poutine a fait ces déclarations après la fin d'une grande conférence de presse annuelle donnée jeudi à Moscou.

Avec AFP

Première publication : 19/12/2013

  • RUSSIE

    L'ex-magnat et opposant russe Khodorkovski voit sa peine de prison réduite de deux mois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)