Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Vladimir Poutine déclare qu'il va gracier l'opposant Mikhaïl Khodorkovski

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/12/2013

Le président russe a déclaré qu'il allait gracier Mikhaïl Khodorkovski. L'ancien oligarque et opposant est en prison depuis 10 ans pour "vol et escroquerie à grande échelle" et "évasion fiscale". Des accusations qu'il a toujours contestées.

La liberté est proche pour Mikhaïl Khodorkovski. Vladimir Poutine a déclaré, jeudi 19 décembre, qu'il s'apprêtait à gracier l'ex-magnat du pétrole Mikhaïl Khodorkovski. "Le décret de grâce sera signé très prochainement", a déclaré le président russe.

Selon lui, Mikhaïl Khodorkovski, en détention depuis 2003, a finalement écrit une demande de grâce, alors qu'il s'y était refusé jusqu'à présent. "Mikhaïl Borissovitch devait conformément à la loi écrire une demande, il ne le faisait pas mais tout récemment il a écrit cette lettre et s'est adressé à moi pour me demander sa grâce", a ainsi dit Vladimir Poutine. "Il a déjà passé plus de dix ans en détention, c'est une punition sérieuse, il invoque des circonstances d'ordre humanitaire - sa mère est malade - et j'estime que l'on peut prendre cette décision", a encore déclaré Vladimir Poutine.

Mais un des avocats de Mikhaïl Khodorkovski, Karina Moskalenko, a déclaré ne pas disposer des informations selon lesquelles l'ancien opposant aurait fait la demande de grâce. "Je ne peux pas confirmer ni démentir, nous n'avons pas d'information", a-t-elle déclaré à l'AFP.

Vladimir Poutine a fait ces déclarations après la fin d'une grande conférence de presse annuelle donnée jeudi à Moscou.

Avec AFP

Première publication : 19/12/2013

  • RUSSIE

    L'ex-magnat et opposant russe Khodorkovski voit sa peine de prison réduite de deux mois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)