Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls : le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • Kiev dénonce une invasion russe et en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

Afrique

Madagascar attend le nom de son prochain président

© AFP | Robinson Jean Louis (à gauche) et Hery Rajaonarimampianina (à droite)

Vidéo par Inès OLHAGARAY , Georges LAEDERICH

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/12/2013

Les Malgaches se sont rendus aux urnes dans le calme, vendredi, pour le second tour de la présidentielle. Ils devaient choisir entre Robinson Jean Louis et Hery Rajaonarimampianina. L'enjeu : sortir de la crise et revenir à l'ordre constitutionnel.

Les Malgaches ont voté vendredi 20 décembre pour le second tour de l'élection présidentielle et des législatives qui doivent permettre de sortir la Grande Île de la grave crise dans laquelle elle est plongée depuis le renversement du président Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina en 2009.

"Après plus de 4 ans et demi de crise politique et économique, la population ici est fatiguée", explique Bilal Tarabey, le correspondant de FRANCE 24 à Madagascar. "Les gens sont venus voter en nombre, plus nombreux qu’à la même heure au premier tour. Ils sont calmes, sereins et décidés", ajoute-t-il.

En plus de leur président, les 7,9 millions d'électeurs malgaches doivent également désigner 151 députés. Les 20 001 bureaux de vote qui ont ouvert dès 6 heures (3 heures GMT) ferment désormais progressivement leurs portes depuis 17 heures (14 heures GMT). La journée avait été déclarée fériée pour cette double élection, présidentielle et législative.

Premières tendances attendues ce week-end

N’ayant pu se présenter à la présidentielle, la communauté internationale craignant des troubles, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina s'affrontent par candidats interposés : le médecin (et ancien ministre de la Santé) Robinson Jean Louis pour l'un, et le comptable (et ancien ministre des Finances) Hery Rajaonarimampianina pour l'autre.

Le scrutin est pour beaucoup l'indispensable premier pas qui permettra de sortir de la grave crise politique, économique et sociale dans laquelle Madagascar, mise au ban des nations, est plongée depuis l'éviction de Marc Ravalomanana. Plus de neuf habitants sur dix vivent désormais avec moins de deux dollars par jour, selon la Banque mondiale.

Les premières tendances devraient se dessiner ce week-end. Faute de sondages, il est difficile de connaître les véritables aspirations des électeurs, qui ont voté à plus de 50 % pour des candidats issus du camp Rajoelina au premier tour en octobre.

Mais ces derniers n'ont pas tous appelé à voter pour Hery Rajaonarimampianina vendredi, alors que le camp de Marc Ravalomanana - qui vit en exil en Afrique du Sud - s'est rassemblé autour de Robinson Jean Louis, à qui se sont également ralliés quelques transfuges. Les deux partent d'assez loin, Jean Louis et Rajaonarimampianina ayant réuni respectivement 25,16% et 15,85% en octobre.

Leurs partisans ne cessent de répéter qu'ils craignent des fraudes. Ils ont déjà affirmé que des bulletins précochés en faveur d'Hery Rajaonarimampianina avaient été découverts dans le sud du pays.

Comme au premier tour, les forces de l'ordre ont annoncé qu'elles seraient présentes en masse pour éviter tout débordement.

Avec AFP

 

Première publication : 19/12/2013

  • MADAGASCAR

    Présidentielle malgache : les candidats de Ravalomanana et Rajoelina au second tour

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALGACHE

    Reportage à Madagascar où les bulletins de vote sont acheminés par hélicoptère

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    "Madagascar est en train de revivre le duel Ravalomanana - Rajoelina"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)